Faeris : Le Royaume des Duels

Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 284
Voir le profil de l'utilisateur

[Fic] C’est dans cette chaude journée d’été que le light Novel rencontra le plus grand des Edglord et l’otaku le plus weeb de sa vie.

le Lun 10 Juil - 22:32
C’est dans cette chaude journée d’été que le light Novel rencontra le plus grand des Edglord et l’Otaku le plus weeb de sa vie.

Yop, tout le monde. Voici une nouvelle fic poubelle que je vais essayer d'écrire régulièrement. J'avais un concept cool, je l'ai mis sous papier, je verrais ce que ça donne au final. J'ai très peur.

Chapitre 00 - Le grand fourvoiement :


Trois ombres entrèrent dans une sombre grotte en pleine nuit. Celle qui se trouvait devant alluma une torche lorsqu’il commençait à faire trop sombre. La lumière de la torche les éclairait alors révélant le porteur de feu et ses deux autres compères. Un jeune garçon aux cheveux bruns, les yeux bleus, standard en tout point cependant beau physiquement. Il correspondait au canon de beauté pour un adulescent entre 17 et 19 ans. Il portait de grand kimono gris finissant comme une grande robe au niveau de ses jambes. Un grand katana couleur ivoire était accroché à sa taille.
Les flammes de la torche dansaient. Au fur et à mesure qu’il avançait, la grotte se rétrécit. Un grondement sourd se fit entendre au loin.
-Génial, dit le garçon en kimono. Ça va être super génial.
-Desu ! Approuva un des deux autres garçons.
Il avait un visage rond, des cheveux courts et blond et portait des lunettes rectangulaires aux angles arrondis. Il se dégageait de son visage une impression de bête sérénité. Il portait un bâton de mage classique, avec le sommet enroulé sur lui-même. Il fallait dire que les mages ont juste besoin du bâton, ils s’en foutent un peu de la forme tant que ça marche. Il portait sinon d’ample vêtement blanc aux bords bleus, le tout fait de tissu.
-La tristesse de ton désespoir n’égale en rien mon agonie infinie, Novel. Même les ténèbres de cette grotte me paraissent lumineuses, dit le dernier garçon.
Si on devait lui donner une couleur, ce serait bien le noir. Ses cheveux, ses pupilles, son manteau, sa cape et son grand chapeau. Tout brillait de noirceur. Seul sa peau, pâle comme un vampire et ses pistolets argentés reposant dans leurs étuis de chaque côté de ses hanches, contrastait avec tout ce qu’il était. Ses yeux paraissaient vidés de toutes émotions et son regard rafraichissait instantanément l’atmosphère.
Le dénommé Novel arqua ses sourcils en jetant un regard à son compagnon.
-Continu d’ombombrer l’ombre toi.
-Est-ce que c’est une porte devant nous desu ka ? S’exclama à nouveau l’homme à lunette.
-Amichan… tu fais ressurgir les moments les plus dramatiques de ma vie en parlant de cette manière.
-Nanniii ?! Goméné, Blackdark-Sama ! Je ne voulais pas.
-Je suis béni des dieux on dirait… soupira Novel.

Il y avait effectivement une porte devant eux. Une grande avec des symboles runiques incrustés partout. Un nouveau grondement retentit.
-La mort nous attend, dit Blackdark.
-Allons battre ce monstre desu !
Novel qui se trouvait devant la porte donna un puissant coup de pied. Il la détruisit entièrement projetant des tonnes de débris tout autour. Amichan qui tenait maintenant la torche exprimait une excitation intense.
Derrière la porte se trouvait une gigantesque salle circulaire, éclairé d’une lumière magique situé au plafond. Un grand dragon rouge était posté à l’autre bout de la salle. Si la salle était immense, il en allait de même pour la bête. On pouvait sentir toute sa puissance rien qu’en la regardant.
Novel dégaina sa lame et se mit à courir à toute vitesse vers le dragon. BlackDark fit de même laissant Amichan derrière.
-Attendez les mecs ! Vous êtes trop des baka ! Raaah !
Et lui aussi se mit à courir vers le dragon. BlackDark avait rattrapé Novel dans sa course effrénée.
-Tu veux parier sur celui qui arrivera à lui mettre la première blessure ? demanda Novel.
-A quoi bon ? On va tous mourir de toute façon.
-Va pour une bière !
Novel accéléra alors la course se déplaçant une vitesse stupidement ahurissante et laissant BlackDark derrière. Le dragon prépara son souffle puis une nuée de flammes déferla dans la pièce à l’encontre des deux hommes. Novel prit appui et fit un énorme saut en direction du dragon et passa au-dessus de l’enfer. BlackDark qui se déplaçait en dashant contourna les flammes, les bras en arrières, un gun dans chaque main. Amichan créa autour de lui  d‘un mouvement de bâton un mur de pierre sur lequel les flammes vinrent s’écraser.
Novel fut le premier à arriver sur le dragon. Il prépara un grand coup mais le dragon se retourna brusquement lui envoyant un violent coup de queue. L’impact entre le katana et la lame d’ivoire fut colossale et projeta Novel haut dans les airs. Dark arriva près du dragon et pointa les viseurs vers la bête. Il commença à spammer les gâchettes de ses armes envoyant un flot continu de balles. Le bruit de ses armes couplé à la cadence des tirs était insupportable pour n’importe quel individu normal. Le dragon dévia les balles à l’aide de ses grandes écailles protégeant les parties sensibles. Il projeta une patte vers Dark mais les dash incessant l’empêchaient d’avoir la moindre chance de le toucher. Petit à petit, Dark se rapprochait. Le dragon prit à nouveau un souffle et un nouvel enfer déferla sur Dark. La fréquence des dash accéléra brutalement et il arriva à monter assez haut dans les airs pour ne plus être inquiété. Cependant, durant ce temps, le dragon avait pris de l’altitude.

Une lumière brilla et une fusée humaine se précipitait vers dragon. La bête s’en rendit compte un peu tard et elle n’eut que le temps de ramener son aile vers le corps. La lame racla sur tout le long de la cuisse du dragon sans causer la moindre blessure mais d’un agile coup de main, Novel réussit à la bloquer dans une articulation et à s’arrêter dans sa chute libre. Le dragon essaya de se débarrasser du parasite mais un nouveau flot de balle le harcelait. Tout à coup une violente bourrasque, provoquée par la magie d’Amichan, projeta le reptile contre le mur. Novel profita de cet instant pour dégager sa lame et sauter à nouveau en direction du cou du reptile. Le talon d’Achille de la créature était à découvert. D’un dash bien placé, Dark se plaça à portée et tira une balle létale depuis chaque canon. Les deux projectiles d’argent filèrent à travers les airs. Novel, voyant sa défaite arriver, se mit à sprinter encore plus vite sur le dos de la bête, les balles derrières lui. Alors que la première balle allait le dépasser, il sauta dans un retournement acrobatique et d’un coup de poignet, dévia la balle de sa lame puis étendit violement son bras, lâcha son katana pour le reprendre à la pointe de sa lame entre le pouce et l’index puis lança son arme à une vitesse astronomique en en direction de l’ouverture. La seconde balle et le katana filaient dans les airs côte à côte, à la même vitesse.
Les deux objets arrivèrent en contact en même temps. A l’impact d’une texture peu résistante, la balle s’illumina d’une lumière violette et un énorme rayon noir transperça le dragon. En une fraction de seconde, une entaille béante apparut sur le cou du dragon et un sang pourpre gicla en continu de la plaie. La bête s’effondra trépassant. Après un temps, les trois jeunes hommes se rejoignirent.
-Tu as pris ce qu’il fallait, Amichan ? demanda Novel.
-Hai !
Il montra une dent du dragon, tout réjouit.
-Bien, ramenons cette merde et tirons nous d’ici. La fête est terminée.
-Mais pourquoi tu es encore de mauvaise humeur, Novelu desuka ?
-Parce que tu me parles et parce que je n’aurais pas de bières gratuites.
-Ah… Ce n’est pas bien grave ! Tu peux toujours demander à Namiya-chan desu ! Elle est trop sugoï !
-Tu ne peux pas savoir à quel point je t’exècre, marmonna dans sa barbe Novel.
-Hein ?
-Laisse tomber, sale weeb. Fais-moi juste le plaisir de la fermer jusqu’à ce qu’on rentre. Entre toi et l’edgelord, je suis bien servi.
-Oooh…
-Ne fais pas comme si tu pouvais comprendre ma souffrance, Novel, dit BlackDark en sortant de son silence. Ne m’appelle plus edgelord.
Novel regarda le cadavre du dragon et comprit un instant à quel point il s’était fourvoyé. Pendant combien de temps allait-il encore vivre cela ?



Chapitre 01 - Une dent ne rapporte pas assez pour manger :


Novel claqua la porte de l’auberge derrière lui. Il sortit seul. Dehors, on n’entendait que le son de l’auberge. Les discussions, les crissements de chaises, les couverts, la bière. Il s’éloigna pour revenir dans le silence de la nuit. Il avait enfin noyé son désespoir dans l’alcool, même s’il n’avait bu qu’un verre. Tout en marchant, il sortit sa sacoche contenant sa monnaie. Il n’y avait rien. Sa bouche se pinça en pensant à Amichan qui lui avait emprunté une petite somme pour s’acheter la dernière figurine de… Il ne savait même pas.
-Je te jure qu’un jour, je le niquerais celui-là.
Puis, il partit vers sa demeure. Il logeait dans une chambre dans un bâtiment se trouvant en périphérie du village. Ce n’était pas cher mais il n’avait pas vraiment de quoi mettre plus. De toute façon, ça lui suffisait. Un vrai guerrier n’a pas besoin de confort. Mais alors ? Si il n’avait pas besoin de confort, est ce que se débarrasser de ses compagnons était un confort ? Il médita sur la question jusqu’à trouver le sommeil sans trouver sa réponse.

Le lendemain, il retrouva Amichan et Darkblack sur la place centrale, comme d’habitude. Amichan était toujours le premier arrivé et il s’occupait à trouver les quêtes. Novel avait la flemme de le faire et Dark était beaucoup trop edgy pour y penser.
-Novelu-senpai ! DarkBlack-Sama ! Je viens de regarder pour les quêtes desu. Malheureusement, il n’y a rien pour nous.
-Putain ! On fait quoi, du coup ? Il y a bien quelque chose qu’on peut faire.
-Non, j’ai regardé senpai. Il n’y a même pas de petit boulot où d’activités rémunérées pour me payer le moindre ramen.
-Des aventuriers fauchés… Dire que ce n’est même pas original. C’est vraiment de la merde ma vie.
-C’est à cause de ces normies !
-L’argent ne me sortira pas de ma dépression. Ce n’est bon qu’à répondre les flots de discord entre l’humanité.
-Au moins, on peut manger avec.
-L’humanité me dégoute.
-Mais non Dark-san ! Il ne faut pas penser comme ça ! Il y a pleins d’animés que tu peux regarder !
-Les animés ? Tu me parles de ces choses venues du Japon que tout le monde regarde pour se donner l’air cool ?
-C’est quoi ton perso préféré, demanda Amichan, les étoiles dans les yeux.
-La mort.
-Quel animé ?
-Le néant.
-Ah ? Je ne connais pas. C’est bien ?
-OH ! On fait quoi du coup ?
Amichan remit ses lunettes en place sur le nez à l’aide de son magnifique doigt.
-Je crois qu’il n’y a plus rien à faire dans cette ville desu. Il serait peut-être temps de changer de région kana ?
-Changer de région ?
-Ha-ï ! Dans un endroit où il y aurait plus de quête pour notre niveau.
-C’est vrai que la dernière puait du cul.
-Qu’est-ce que tu en penses, Dark-sama ?
-Ca ne changerait rien pour moi, de toute façon tout le monde est pareil. Personne ne peut me comprendre.
-Senpai ?
-Ouais, comme tu veux. On irait où ? Dans les déserts de San’alah ? Lol.
-La capitale ?
-Pour tuer des sangliers ? Autant aller dans un endroit worth it.
-Le monde pourrait s’écrouler… marmonnait Dark.
-Ta gueule toi et tes idées de merdes. Ami ?
-Lelbreatorri pourrait être un bon endroit desu. Il y a de nombreux villages autour de la cité et le volcan en activité à côté de la ville amène un bon nombre de monstres. Il devrait avoir pas mal de quète.
-C’est de notre niveau ?
-T’as peur de la mort ? se moqua doucement Dark.
-Bien sûr qu’est-ce que tu crois ? Je ne suis pas con comme toi à croire que la vie n’est qu’un torrent de douleur.
-« Un torrent fini d’échec répétés et de souffrances éternels » plus exactement.
-La positivité dans toute sa splendeur.
-Alors on y va desu ka ?
-Ouais vas-y on y va. On n’a rien à foutre ici de toute manière.

Les trois compères ne prirent pas d’affaires car ils n’en n’avaient pas et partirent alors sur le chemin vers Lelbreatorri. Et vu que le nom de cette ville est compliqué à écrire, moi-même et les trois con-pères la surnommeront : « la fameuse ».  La fameuse est une ville de petite taille mais très dense. Des raisons géologiques et monstruosoniques ont fait de cette ville, une forteresse envers le maaaaal mais une forteresse envers le maaaaal, c’est rarement grand. Et la fameuse ne fait pas exception. Mais je vous décrirais de nouveau la fameuse lorsqu’ils l’auront atteint parce que pour l’instant, ils ne sont pas sur le point de le faire. On ne sait même pas s’ils atteindront la fameuse. Mais alors, quel était l’intérêt de décrire la ville ? Je me perds. Revenons sur nos protagonistes.
-Ami ? On fait comment pour manger durant le voyage du coup ? Parce que tu nous as pas dit que la fameuse était aussi loin.
-Desune ?
-On aspirera le sang des bêtes qu’on rencontrera.
-T’es un vampire maintenant toi ?
-Non, c’est mainstream.
-Mais il a raison Dark-sama. On chassera du gibier desu !
- On n’aurait pas pu faire ça depuis le début ?
-Et ton lit ka ?
-Ah ouais merde. C’est vrai que ça coute de l’argent ça.
-Personnellement, je dors à même le sol. Je n’ai jamais donné d’argent pour une si futile chose.
-Oui, mais toi t’es edgy.
-Cependant, on va devoir le faire pour arriver à la fameuse desu.
-De quoi ?
-Dormir avec la mort.
-Tain…
-Tu verras Novelu-senpai ! Ça vaut le coup !
Darkblack s’arrêta brusquement et tandis l’oreille vers la forêt. La route sur laquelle les compères marchaient était un chemin serpentant entre les montagnes de Penteverte. D’un côté se trouvait la forêt de Penteverte et de l’autre, des gorges, à l’eau glacé en toutes saisons et aux mortelles rapides. Spoiler : la chute l’est également. Un hurlement de loup retentit puis quelques secondes plus tard, des bruissements et craquements parvenait de la forêt. Alors qu’Amichan faisait mine d’y aller, Novel le retint.
-Non ! On n’y va pas. Je n’en ai rien à foutre de ce qu’il peut se passer dans cette forêt de merde. Il est trois heures de l’après-midi et un loup ne hurle pas à cette heure-là. Moi je marche. Ma start-up m’attend.
-Mais il y a peut-être quelqu’un en danger ! Ça ne te fait rien ?
-Si ! Mais perdre du temps pour aller à la fameuse encore plus. Allez, on se casse.
-Dark-sama ?
-Personne ne me comprend. A quoi bon les aider ?
-Mais euh…
-Allez ! EN MARCHE !

Le groupe marcha une bonne minute avant de tomber sur le corps inanimé d’une femme en sang. Novel leva les yeux au ciel tandis qu’Amichan se précipita vers la femme.
-Elle respira encore desu ! S’écria-t-il.
-Superbe ! Génial ! Formidable ! Allons-y alors. On continue le voyage.
Alors qu’Amichan allait répondre, une meute de loup noir comme les ténèbres sauta hors des buissons pour aller encercler le groupe. Les yeux de Novel étaient maintenant révulsés. Il les avait trop levés. Ses pupilles avaient atteint le septième ciel.

Chapitre 02 - Une présence sylvestre qui n'était pas voulu mais qui fut necessaire, à moins que...:


Un premier loup se jeta sur Dark. Il balaya la bête d’un geste de son bras et l’envoya valdinguer dans les gorges. Cela ne découragea pas pour autant le reste de la meute qui se mit à attaquer tous en même temps. Novel, sortit de son état de transe, dégaina sa lame d’ivoire en une fraction de seconde et d’un habile mouvement, oblitéra tous les loups d’un mouvement circulaire. Du à la puissance de son geste, une forte bourrasque repoussa tous les ténébreux canidés sur plusieurs mètres en arrière.
Amichan se retourna vers la femme et prit sa main dans la sienne en la priant de ne pas mourir. La femme devait avoir la trentaine. Si des plis de douleurs parcouraient son visage, on pouvait y voir, à travers, un doux faciès. Ses cheveux d’un vert profond, ses oreilles pointus et son corps finement agile donnait un indice flagrant sur la nature de sa race.
-Je croyais que les elfes sylvestres ne font pas partis de la faune régionale, dit Novel sarcastique.
-…, répondit Dark.
-Tenez bon desu ! Nous sommes là pour vous aider !
-« Tu » es là. Ne nous mets pas dans le même panier que toi, Ami.
-Vous n’allez quand même pas la laisser shine devant vos yeux desu ka ?!
-Comme si sa vie pouvait avoir de l’importance…
-Bien dit, Darkounet.
-Rhoooo !
La blessure qu’inspectait Amichan était une profonde morsure. Une partie de la peau avait été arraché et le sang coulait à flot. Il arracha une partie de son manteau blanc pour essayer de l’enrouler autour de la blessure, pour faire office de garrot.
-C’est bizarre quand même. Les elfes ne sont pas censés être en « harmonie » avec les animaux ? Surtout les loups et ce genre de choses. J’avais entendu dire qu’ils les utilisaient même comme monture. Pourquoi elle se serait fait mordre par son « ami » ?
-Le cœur à ses raisons que la raison ignore.
-Tu cites des choses maintenant toi ?
-Je lisais de la philosophie pour noyer ma tristesse après la mort de mon père.
-Meh. De toute façon ta phrase n’a aucun sens ici.
-…
Le garrot fut posé non sans difficulté mais l’elfe n’avait pratiquement pas bougé durant l’opération. Amichan épongea la sueur de son front.
-Alors c’est bon ? Elle va crever et nous laisser tranquille la gonzesse ?
L’elfe ouvra difficilement les yeux, révélant la forte lueur pourpre de ses iris.
-Oh putain… je sens qu’on mettre du temps pour atteindre la fameuse.
-La fameuse ?… dit en tremblant l’elfe.
-Elfe-san ! Ne faites pas d’effort, reposez-vous okudasaï !
-Hein ? Vous voulez dire quoi à propos de la fameuse ? demanda Novel.
-Novelu-senpai !
-Elle… elle…
-Arrêtez s’il vous plait elfe-san !
-Elle est perdu…
Puis elle perdit connaissance. Novel se précipita vers l’elfe et commença à la prendre dans les bras pour la secouer lorsqu’Amichan le repoussa.
-Yamete ! Baka ! Tu vas la shine si tu fais ça !
-Oh putain, comme je t’exècre toi.
-Si tu veux avoir des infos à propos de ce qu’elle a dit, il faudra attendre qu’elle se réveille desu.
Novel soupira un grand coup.
-Du coup, on va niquer toute notre après-midi pour attendre que cette conasse se réveille et nous dises vraiment ce qu’il se passe à propos de la fameuse ?
-C’est tout ce qui t’intéresse ?!
-Oui !
-Baka-nano !
-Je ! Te ! Humpf !... Mon dieu, je meurs.
Novel se tourna de dépit et regarda le fond des gorges. Il vit quelques cadavres de canidés, cause de tous ses tourments. Il détourna les yeux, excédé par la situation.
-Dark-sama ? Est-ce que tu peux m’aider à la soulever pour la déposer dans la forêt desu ka ? Fais attention, elle doit vraiment souffrir en ce moment.
-Sa souffrance n’est qu’un grain de sable dans une plage comparé à mon agonie éternelle.
Amichan et Darkblack soulevèrent l’elfe pour l’amener sous un arbre dans les bois. Ils préparèrent un feu de camp et de quoi dormir confortablement. Amichan avait donné comme mission à Novel d’aller chercher de la nourriture. Ce qu’il fit non sans râler. Il fit alors une balade des alentours à la recherche d’une proie. Il marcha longtemps, une à deux heures, avant de trouver sur un flanc de montagne, un cerf. Il dégaina son katana et bondit sur l’animal, plantant sa lame directement dans le flan. Le cerf tomba et Novel le ramassa d’un air triomphant. Il se remémora le temps où il exerçait les arts de son sabre sur des sangliers.
-C’était le bon temps.

Sur le chemin du retour, il plongea dans ses pensées. Cela ne faisait pas si longtemps qu’il avait rencontré Amichan et Darkblack. Il se demandait toujours pourquoi il les avait rejoints. Il se rappela que c’était pour cette fameuse guilde prometteuse : l’Otak’n’darkness. Il ne savait pas ce que signifiait encore Otak mais il avait trouvé le nom vraiment cool. Finalement… Que faisait-il là ? Probablement parce qu’ils étaient tous mauvais. Oui, cela devait être ça.

Une fois de retour, il envoya un regard emplit de haine vers l’elfe qui était encore en train de se rétablir. Il prépara la nourriture pendant qu’Amichan avait disparu dans son havre-sac et que Dark écoutait de la « Sad Trap » avec ses écouteurs, dans une posture totalement edgy. Il était en pleine phase de méditation et même Novel respectait ce moment.
Lors de la préparation de la viande, la solitude ambiante l’aida à partir dans des divagations où il imagina que l’elfe était en fait un homme otaku qui faisait du cosplay et qui s’était fait chopper par ces loups, énervés de sa parodie, alors qu’il était en route vers Akihabarira. La capital du cosplay et ville natale d’Amichan. Il rigola en pensa à cela, balayant ces idées farfelus du bras.
Après avoir préparé la viande, il rejoignit d’un bond le fond des gorges et nettoya son katana dans l’eau transparente. Après cela, il escalada en quelques secondes la falaise pour se rappeler qu’il devait aller chercher du bois pour alimenter le feu et trouver une broche pour faire tourner la viande. Il remit son kimono et partit dans la forêt. Soudain, alors qu’il marchait encore. Il se demanda s’il n’y avait pas un risque d’une nouvelle attaque. Non, parce que c’était bizarre quand même. C’est vrai, pourquoi elle se serait fait attaquer ? Puis il se dit que Dark se chargera de la défendre au cas où puis il continua sa marche.

Cinq heure plus tard, le soleil commençait à peine de descendre dans le ciel lorsqu’ils étaient tous réunit autour de la viande grillé, l’elfe toujours inconsciente. La viande était vraiment bonne et ça, ça mettait Amichan de bonne humeur. Cependant, plus la bonne humeur d’Amichan se déployait, plus Novel imaginait de scénario morbides, voyant Amichan mourir des manières les plus horribles. En effet, quand Amichan est heureux, il chante des chansons de génériques d’animés. Et ce n’était pas au gout de tout le monde.
Tout à coup, une voix fluette surgit.
-Serait-ce le… générique de… Lucky Star ?...
Novel et Amichan se retournèrent de surprise et virent l’elfe à moitié redressé, les regardant tous les deux. Elle semblait émerveillée. Novel comprit que le pire scénario qu’il avait imaginé, venait de se réaliser. Et il n’allait pas bien. Pas bien du tout.


___________________________________________________________________________________________________





Chapitre 0 : Le grand fourvoiement.

Trois ombres entrèrent dans une sombre grotte en pleine nuit. Celle qui se trouvait devant alluma une torche lorsqu’il commençait à faire trop sombre. La lumière de la torche les éclairait alors révélant le porteur de feu et ses deux autres compères. Un jeune garçon aux cheveux bruns, les yeux bleus, standard en tout point cependant beau physiquement. Il correspondait au canon de beauté pour un adulescent entre 17 et 19 ans. Il portait de grand kimono gris finissant comme une grande robe au niveau de ses jambes. Un grand katana couleur ivoire était accroché à sa taille.
Les flammes de la torche dansaient. Au fur et à mesure qu’il avançait, la grotte se rétrécit. Un grondement sourd se fit entendre au loin.
-Génial, dit le garçon en kimono. Ça va être super génial.
-Desu ! Approuva un des deux autres garçons.
Il avait un visage rond, des cheveux courts et blond et portait des lunettes rectangulaires aux angles arrondis. Il se dégageait de son visage une impression de bête sérénité. Il portait un bâton de mage classique, avec le sommet enroulé sur lui-même. Il fallait dire que les mages ont juste besoin du bâton, ils s’en foutent un peu de la forme tant que ça marche. Il portait sinon d’ample vêtement blanc aux bords bleus, le tout fait de tissu.
-La tristesse de ton désespoir n’égale en rien mon agonie infinie, Novel. Même les ténèbres de cette grotte me paraissent lumineuses, dit le dernier garçon.
Si on devait lui donner une couleur, ce serait bien le noir. Ses cheveux, ses pupilles, son manteau, sa cape et son grand chapeau. Tout brillait de noirceur. Seul sa peau, pâle comme un vampire et ses pistolets argentés reposant dans leurs étuis de chaque côté de ses hanches, contrastait avec tout ce qu’il était. Ses yeux paraissaient vidés de toutes émotions et son regard rafraichissait instantanément l’atmosphère.
Le dénommé Novel arqua ses sourcils en jetant un regard à son compagnon.
-Continu d’ombombrer l’ombre toi.
-Est-ce que c’est une porte devant nous desu ka ? S’exclama à nouveau l’homme à lunette.
-Amichan… tu fais ressurgir les moments les plus dramatiques de ma vie en parlant de cette manière.
-Nanniii ?! Goméné, Blackdark-Sama ! Je ne voulais pas.
-Je suis béni des dieux on dirait… soupira Novel.

Il y avait effectivement une porte devant eux. Une grande avec des symboles runiques incrustés partout. Un nouveau grondement retentit.
-La mort nous attend, dit Blackdark.
-Allons battre ce monstre desu !
Novel qui se trouvait devant la porte donna un puissant coup de pied. Il la détruisit entièrement projetant des tonnes de débris tout autour. Amichan qui tenait maintenant la torche exprimait une excitation intense.
Derrière la porte se trouvait une gigantesque salle circulaire, éclairé d’une lumière magique situé au plafond. Un grand dragon rouge était posté à l’autre bout de la salle. Si la salle était immense, il en allait de même pour la bête. On pouvait sentir toute sa puissance rien qu’en la regardant.
Novel dégaina sa lame et se mit à courir à toute vitesse vers le dragon. BlackDark fit de même laissant Amichan derrière.
-Attendez les mecs ! Vous êtes trop des baka ! Raaah !
Et lui aussi se mit à courir vers le dragon. BlackDark avait rattrapé Novel dans sa course effrénée.
-Tu veux parier sur celui qui arrivera à lui mettre la première blessure ? demanda Novel.
-A quoi bon ? On va tous mourir de toute façon.
-Va pour une bière !
Novel accéléra alors la course se déplaçant une vitesse stupidement ahurissante et laissant BlackDark derrière. Le dragon prépara son souffle puis une nuée de flammes déferla dans la pièce à l’encontre des deux hommes. Novel prit appui et fit un énorme saut en direction du dragon et passa au-dessus de l’enfer. BlackDark qui se déplaçait en dashant contourna les flammes, les bras en arrières, un gun dans chaque main. Amichan créa autour de lui  d‘un mouvement de bâton un mur de pierre sur lequel les flammes vinrent s’écraser.
Novel fut le premier à arriver sur le dragon. Il prépara un grand coup mais le dragon se retourna brusquement lui envoyant un violent coup de queue. L’impact entre le katana et la lame d’ivoire fut colossale et projeta Novel haut dans les airs. Dark arriva près du dragon et pointa les viseurs vers la bête. Il commença à spammer les gâchettes de ses armes envoyant un flot continu de balles. Le bruit de ses armes couplé à la cadence des tirs était insupportable pour n’importe quel individu normal. Le dragon dévia les balles à l’aide de ses grandes écailles protégeant les parties sensibles. Il projeta une patte vers Dark mais les dash incessant l’empêchaient d’avoir la moindre chance de le toucher. Petit à petit, Dark se rapprochait. Le dragon prit à nouveau un souffle et un nouvel enfer déferla sur Dark. La fréquence des dash accéléra brutalement et il arriva à monter assez haut dans les airs pour ne plus être inquiété. Cependant, durant ce temps, le dragon avait pris de l’altitude.

Une lumière brilla et une fusée humaine se précipitait vers dragon. La bête s’en rendit compte un peu tard et elle n’eut que le temps de ramener son aile vers le corps. La lame racla sur tout le long de la cuisse du dragon sans causer la moindre blessure mais d’un agile coup de main, Novel réussit à la bloquer dans une articulation et à s’arrêter dans sa chute libre. Le dragon essaya de se débarrasser du parasite mais un nouveau flot de balle le harcelait. Tout à coup une violente bourrasque, provoquée par la magie d’Amichan, projeta le reptile contre le mur. Novel profita de cet instant pour dégager sa lame et sauter à nouveau en direction du cou du reptile. Le talon d’Achille de la créature était à découvert. D’un dash bien placé, Dark se plaça à portée et tira une balle létale depuis chaque canon. Les deux projectiles d’argent filèrent à travers les airs. Novel, voyant sa défaite arriver, se mit à sprinter encore plus vite sur le dos de la bête, les balles derrières lui. Alors que la première balle allait le dépasser, il sauta dans un retournement acrobatique et d’un coup de poignet, dévia la balle de sa lame puis étendit violement son bras, lâcha son katana pour le reprendre à la pointe de sa lame entre le pouce et l’index puis lança son arme à une vitesse astronomique en en direction de l’ouverture. La seconde balle et le katana filaient dans les airs côte à côte, à la même vitesse.
Les deux objets arrivèrent en contact en même temps. A l’impact d’une texture peu résistante, la balle s’illumina d’une lumière violette et un énorme rayon noir transperça le dragon. En une fraction de seconde, une entaille béante apparut sur le cou du dragon et un sang pourpre gicla en continu de la plaie. La bête s’effondra trépassant. Après un temps, les trois jeunes hommes se rejoignirent.
-Tu as pris ce qu’il fallait, Amichan ? demanda Novel.
-Hai !
Il montra une dent du dragon, tout réjouit.
-Bien, ramenons cette merde et tirons nous d’ici. La fête est terminée.
-Mais pourquoi tu es encore de mauvaise humeur, Novelu desuka ?
-Parce que tu me parles et parce que je n’aurais pas de bières gratuites.
-Ah… Ce n’est pas bien grave ! Tu peux toujours demander à Namiya-chan desu ! Elle est trop sugoï !
-Tu ne peux pas savoir à quel point je t’exècre, marmonna dans sa barbe Novel.
-Hein ?
-Laisse tomber, sale weeb. Fais-moi juste le plaisir de la fermer jusqu’à ce qu’on rentre. Entre toi et l’edgelord, je suis bien servi.
-Oooh…
-Ne fais pas comme si tu pouvais comprendre ma souffrance, Novel, dit BlackDark en sortant de son silence. Ne m’appelle plus edgelord.
Novel regarda le cadavre du dragon et comprit un instant à quel point il s’était fourvoyé. Pendant combien de temps allait-il encore vivre cela ?



Dernière édition par AronGomu le Mer 12 Juil - 21:30, édité 2 fois


avatar
Messages : 1058
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Fic] C’est dans cette chaude journée d’été que le light Novel rencontra le plus grand des Edglord et l’otaku le plus weeb de sa vie.

le Lun 10 Juil - 22:42
Alors alors alors qu'avons-nous là ?? Examinons cela avec des yeux critiques.

Déjà, pour cette phrase ''La tristesse de ton désespoir n’égale en rien mon agonie infinie'', je trouve que l'atmosphère mise en place par les personnages me donne une folle envie de lire.
Y a des descriptions picturales avec le bonhomme en kimono, j'aime beaucoup.
Le titre de ce topic est très amusant ...
Le combat est assez plaisant, y a de l'action et ça n'a pas l'air d'être à sens unique

Par contre, quelques fautes d'orthographe (accords principalement). Il va être temps de poster un article là-dessus. (déjà en préparation Razz)

Ce que je peux en dire, c'est que le concept a l'air d'être intéressant. J'aimerais voir la suite pour pouvoir confirmer mes attentes, pour le moment pas si élevées que ça.


avatar
Messages : 284
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Fic] C’est dans cette chaude journée d’été que le light Novel rencontra le plus grand des Edglord et l’otaku le plus weeb de sa vie.

le Lun 10 Juil - 22:49
Pour les fautes, tkt, c'est normal. J'ai sortis le chapitre en one shot et j'ai fais une rapide relecture + correction le même jour puis je post. J’essaie d’éliminer juste le plus gros. Comme je l'ai dis en haut, c'est une fic "poubelle" dans le sens où je ne vais pas mettre beaucoup d'effort dedans. J'ai déjà un Light Novel en phase de correction depuis 8 mois et ça me saoule de ouf car j'arrive juste pas à avancer, je bloque sur tout les détails de monde x'(


avatar
Messages : 1058
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Fic] C’est dans cette chaude journée d’été que le light Novel rencontra le plus grand des Edglord et l’otaku le plus weeb de sa vie.

le Lun 10 Juil - 22:57
Même si c'est "poubelle", je la trouve assez intéressante à lire.
Faudrait que je lise aussi ce light novel mais j'ai trop de trucs à faire avant :'(

Et faut vraiment que je boucle cet article sur l'écriture ...


avatar
Messages : 284
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Fic] C’est dans cette chaude journée d’été que le light Novel rencontra le plus grand des Edglord et l’otaku le plus weeb de sa vie.

le Mar 11 Juil - 12:38
Ce light novel n'est pas encore sortit et tu as large le temps encore.
Et si tu trouve ma fic intéressante à lire, alors tant mieux pour toi, ça me fait toujours plaisir. J'écris ça pour le fun avant tout. C'est juste qui j'y prête pas grande attention au résultat. C'est expérimental on va dire.


avatar
Messages : 1058
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Fic] C’est dans cette chaude journée d’été que le light Novel rencontra le plus grand des Edglord et l’otaku le plus weeb de sa vie.

le Mar 11 Juil - 14:17
Généralement, je prends un certain plaisir à lire peu importe la nature du récit en question.


avatar
Messages : 284
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Fic] C’est dans cette chaude journée d’été que le light Novel rencontra le plus grand des Edglord et l’otaku le plus weeb de sa vie.

le Mar 11 Juil - 21:11
Chapitre 01 : Une dent ne rapporte pas assez pour manger

Novel claqua la porte de l’auberge derrière lui. Il sortit seul. Dehors, on n’entendait que le son de l’auberge. Les discussions, les crissements de chaises, les couverts, la bière. Il s’éloigna pour revenir dans le silence de la nuit. Il avait enfin noyé son désespoir dans l’alcool, même s’il n’avait bu qu’un verre. Tout en marchant, il sortit sa sacoche contenant sa monnaie. Il n’y avait rien. Sa bouche se pinça en pensant à Amichan qui lui avait emprunté une petite somme pour s’acheter la dernière figurine de… Il ne savait même pas.
-Je te jure qu’un jour, je le niquerais celui-là.
Puis, il partit vers sa demeure. Il logeait dans une chambre dans un bâtiment se trouvant en périphérie du village. Ce n’était pas cher mais il n’avait pas vraiment de quoi mettre plus. De toute façon, ça lui suffisait. Un vrai guerrier n’a pas besoin de confort. Mais alors ? Si il n’avait pas besoin de confort, est ce que se débarrasser de ses compagnons était un confort ? Il médita sur la question jusqu’à trouver le sommeil sans trouver sa réponse.

Le lendemain, il retrouva Amichan et Darkblack sur la place centrale, comme d’habitude. Amichan était toujours le premier arrivé et il s’occupait à trouver les quêtes. Novel avait la flemme de le faire et Dark était beaucoup trop edgy pour y penser.
-Novelu-senpai ! DarkBlack-Sama ! Je viens de regarder pour les quêtes desu. Malheureusement, il n’y a rien pour nous.
-Putain ! On fait quoi, du coup ? Il y a bien quelque chose qu’on peut faire.
-Non, j’ai regardé senpai. Il n’y a même pas de petit boulot où d’activités rémunérées pour me payer le moindre ramen.
-Des aventuriers fauchés… Dire que ce n’est même pas original. C’est vraiment de la merde ma vie.
-C’est à cause de ces normies !
-L’argent ne me sortira pas de ma dépression. Ce n’est bon qu’à répondre les flots de discord entre l’humanité.
-Au moins, on peut manger avec.
-L’humanité me dégoute.
-Mais non Dark-san ! Il ne faut pas penser comme ça ! Il y a pleins d’animés que tu peux regarder !
-Les animés ? Tu me parles de ces choses venues du Japon que tout le monde regarde pour se donner l’air cool ?
-C’est quoi ton perso préféré, demanda Amichan, les étoiles dans les yeux.
-La mort.
-Quel animé ?
-Le néant.
-Ah ? Je ne connais pas. C’est bien ?
-OH ! On fait quoi du coup ?
Amichan remit ses lunettes en place sur le nez à l’aide de son magnifique doigt.
-Je crois qu’il n’y a plus rien à faire dans cette ville desu. Il serait peut-être temps de changer de région kana ?
-Changer de région ?
-Ha-ï ! Dans un endroit où il y aurait plus de quête pour notre niveau.
-C’est vrai que la dernière puait du cul.
-Qu’est-ce que tu en penses, Dark-sama ?
-Ca ne changerait rien pour moi, de toute façon tout le monde est pareil. Personne ne peut me comprendre.
-Senpai ?
-Ouais, comme tu veux. On irait où ? Dans les déserts de San’alah ? Lol.
-La capitale ?
-Pour tuer des sangliers ? Autant aller dans un endroit worth it.
-Le monde pourrait s’écrouler… marmonnait Dark.
-Ta gueule toi et tes idées de merdes. Ami ?
-Lelbreatorri pourrait être un bon endroit desu. Il y a de nombreux villages autour de la cité et le volcan en activité à côté de la ville amène un bon nombre de monstres. Il devrait avoir pas mal de quète.
-C’est de notre niveau ?
-T’as peur de la mort ? se moqua doucement Dark.
-Bien sûr qu’est-ce que tu crois ? Je ne suis pas con comme toi à croire que la vie n’est qu’un torrent de douleur.
-« Un torrent fini d’échec répétés et de souffrances éternels » plus exactement.
-La positivité dans toute sa splendeur.
-Alors on y va desu ka ?
-Ouais vas-y on y va. On n’a rien à foutre ici de toute manière.

Les trois compères ne prirent pas d’affaires car ils n’en n’avaient pas et partirent alors sur le chemin vers Lelbreatorri. Et vu que le nom de cette ville est compliqué à écrire, moi-même et les trois con-pères la surnommeront : « la fameuse ».  La fameuse est une ville de petite taille mais très dense. Des raisons géologiques et monstruosoniques ont fait de cette ville, une forteresse envers le maaaaal mais une forteresse envers le maaaaal, c’est rarement grand. Et la fameuse ne fait pas exception. Mais je vous décrirais de nouveau la fameuse lorsqu’ils l’auront atteint parce que pour l’instant, ils ne sont pas sur le point de le faire. On ne sait même pas s’ils atteindront la fameuse. Mais alors, quel était l’intérêt de décrire la ville ? Je me perds. Revenons sur nos protagonistes.
-Ami ? On fait comment pour manger durant le voyage du coup ? Parce que tu nous as pas dit que la fameuse était aussi loin.
-Desune ?
-On aspirera le sang des bêtes qu’on rencontrera.
-T’es un vampire maintenant toi ?
-Non, c’est mainstream.
-Mais il a raison Dark-sama. On chassera du gibier desu !
- On n’aurait pas pu faire ça depuis le début ?
-Et ton lit ka ?
-Ah ouais merde. C’est vrai que ça coute de l’argent ça.
-Personnellement, je dors à même le sol. Je n’ai jamais donné d’argent pour une si futile chose.
-Oui, mais toi t’es edgy.
-Cependant, on va devoir le faire pour arriver à la fameuse desu.
-De quoi ?
-Dormir avec la mort.
-Tain…
-Tu verras Novelu-senpai ! Ça vaut le coup !
Darkblack s’arrêta brusquement et tandis l’oreille vers la forêt. La route sur laquelle les compères marchaient était un chemin serpentant entre les montagnes de Penteverte. D’un côté se trouvait la forêt de Penteverte et de l’autre, des gorges, à l’eau glacé en toutes saisons et aux mortelles rapides. Spoiler : la chute l’est également. Un hurlement de loup retentit puis quelques secondes plus tard, des bruissements et craquements parvenait de la forêt. Alors qu’Amichan faisait mine d’y aller, Novel le retint.
-Non ! On n’y va pas. Je n’en ai rien à foutre de ce qu’il peut se passer dans cette forêt de merde. Il est trois heures de l’après-midi et un loup ne hurle pas à cette heure-là. Moi je marche. Ma start-up m’attend.
-Mais il y a peut-être quelqu’un en danger ! Ça ne te fait rien ?
-Si ! Mais perdre du temps pour aller à la fameuse encore plus. Allez, on se casse.
-Dark-sama ?
-Personne ne me comprend. A quoi bon les aider ?
-Mais euh…
-Allez ! EN MARCHE !

Le groupe marcha une bonne minute avant de tomber sur le corps inanimé d’une femme en sang. Novel leva les yeux au ciel tandis qu’Amichan se précipita vers la femme.
-Elle respira encore desu ! S’écria-t-il.
-Superbe ! Génial ! Formidable ! Allons-y alors. On continue le voyage.
Alors qu’Amichan allait répondre, une meute de loup noir comme les ténèbres sauta hors des buissons pour aller encercler le groupe. Les yeux de Novel étaient maintenant révulsés. Il les avait trop levés. Ses pupilles avaient atteint le septième ciel.


avatar
Messages : 1058
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Fic] C’est dans cette chaude journée d’été que le light Novel rencontra le plus grand des Edglord et l’otaku le plus weeb de sa vie.

le Mar 11 Juil - 21:35
J'aime bien ce côté digression avec le ''Je me perds. Revenons sur nos protagonistes'', ça me fait penser à un roman que j'ai lu et adoré.
Le petit effet de style avec les questions de rhétorique n'est pas mal foutu. La question du langage est parfaitement assumée et je crois que je n'ai pas vu de personnage aussi dépressif depuis Nagisa dans la fic d'Heart. Mon dieu, ce côté ''je veux mourir'' qui se lit sur le visage de Novel est tout à fait génial. Et cette conversation où il démonte à peu près tout ce qu'il peut est amusante.

Par contre, s'il y a un truc que je n'aime pas trop, c'est le fait d'inclure une partie du vocabulaire anglophone dans une phrase française. Là, c'est quelque chose que je n'aime pas, même si c'est volontaire et si c'est un élément essentiel de la fic poubelle.


avatar
Messages : 284
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Fic] C’est dans cette chaude journée d’été que le light Novel rencontra le plus grand des Edglord et l’otaku le plus weeb de sa vie.

le Mar 11 Juil - 21:37
J'irais pas jusqu'à dire que c'est essentiel mais ça sert le propos de fin en tout cas ^^


avatar
Messages : 284
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Fic] C’est dans cette chaude journée d’été que le light Novel rencontra le plus grand des Edglord et l’otaku le plus weeb de sa vie.

le Mer 12 Juil - 21:28
Chapitre 02 - Une présence sylvestre qui n'était pas voulu mais qui fut nécessaire, à moins que...

Un premier loup se jeta sur Dark. Il balaya la bête d’un geste de son bras et l’envoya valdinguer dans les gorges. Cela ne découragea pas pour autant le reste de la meute qui se mit à attaquer tous en même temps. Novel, sortit de son état de transe, dégaina sa lame d’ivoire en une fraction de seconde et d’un habile mouvement, oblitéra tous les loups d’un mouvement circulaire. Du à la puissance de son geste, une forte bourrasque repoussa tous les ténébreux canidés sur plusieurs mètres en arrière.
Amichan se retourna vers la femme et prit sa main dans la sienne en la priant de ne pas mourir. La femme devait avoir la trentaine. Si des plis de douleurs parcouraient son visage, on pouvait y voir, à travers, un doux faciès. Ses cheveux d’un vert profond, ses oreilles pointus et son corps finement agile donnait un indice flagrant sur la nature de sa race.
-Je croyais que les elfes sylvestres ne font pas partis de la faune régionale, dit Novel sarcastique.
-…, répondit Dark.
-Tenez bon desu ! Nous sommes là pour vous aider !
-« Tu » es là. Ne nous mets pas dans le même panier que toi, Ami.
-Vous n’allez quand même pas la laisser shine devant vos yeux desu ka ?!
-Comme si sa vie pouvait avoir de l’importance…
-Bien dit, Darkounet.
-Rhoooo !
La blessure qu’inspectait Amichan était une profonde morsure. Une partie de la peau avait été arraché et le sang coulait à flot. Il arracha une partie de son manteau blanc pour essayer de l’enrouler autour de la blessure, pour faire office de garrot.
-C’est bizarre quand même. Les elfes ne sont pas censés être en « harmonie » avec les animaux ? Surtout les loups et ce genre de choses. J’avais entendu dire qu’ils les utilisaient même comme monture. Pourquoi elle se serait fait mordre par son « ami » ?
-Le cœur à ses raisons que la raison ignore.
-Tu cites des choses maintenant toi ?
-Je lisais de la philosophie pour noyer ma tristesse après la mort de mon père.
-Meh. De toute façon ta phrase n’a aucun sens ici.
-…
Le garrot fut posé non sans difficulté mais l’elfe n’avait pratiquement pas bougé durant l’opération. Amichan épongea la sueur de son front.
-Alors c’est bon ? Elle va crever et nous laisser tranquille la gonzesse ?
L’elfe ouvra difficilement les yeux, révélant la forte lueur pourpre de ses iris.
-Oh putain… je sens qu’on mettre du temps pour atteindre la fameuse.
-La fameuse ?… dit en tremblant l’elfe.
-Elfe-san ! Ne faites pas d’effort, reposez-vous okudasaï !
-Hein ? Vous voulez dire quoi à propos de la fameuse ? demanda Novel.
-Novelu-senpai !
-Elle… elle…
-Arrêtez s’il vous plait elfe-san !
-Elle est perdu…
Puis elle perdit connaissance. Novel se précipita vers l’elfe et commença à la prendre dans les bras pour la secouer lorsqu’Amichan le repoussa.
-Yamete ! Baka ! Tu vas la shine si tu fais ça !
-Oh putain, comme je t’exècre toi.
-Si tu veux avoir des infos à propos de ce qu’elle a dit, il faudra attendre qu’elle se réveille desu.
Novel soupira un grand coup.
-Du coup, on va niquer toute notre après-midi pour attendre que cette conasse se réveille et nous dises vraiment ce qu’il se passe à propos de la fameuse ?
-C’est tout ce qui t’intéresse ?!
-Oui !
-Baka-nano !
-Je ! Te ! Humpf !... Mon dieu, je meurs.
Novel se tourna de dépit et regarda le fond des gorges. Il vit quelques cadavres de canidés, cause de tous ses tourments. Il détourna les yeux, excédé par la situation.
-Dark-sama ? Est-ce que tu peux m’aider à la soulever pour la déposer dans la forêt desu ka ? Fais attention, elle doit vraiment souffrir en ce moment.
-Sa souffrance n’est qu’un grain de sable dans une plage comparé à mon agonie éternelle.
Amichan et Darkblack soulevèrent l’elfe pour l’amener sous un arbre dans les bois. Ils préparèrent un feu de camp et de quoi dormir confortablement. Amichan avait donné comme mission à Novel d’aller chercher de la nourriture. Ce qu’il fit non sans râler. Il fit alors une balade des alentours à la recherche d’une proie. Il marcha longtemps, une à deux heures, avant de trouver sur un flanc de montagne, un cerf. Il dégaina son katana et bondit sur l’animal, plantant sa lame directement dans le flan. Le cerf tomba et Novel le ramassa d’un air triomphant. Il se remémora le temps où il exerçait les arts de son sabre sur des sangliers.
-C’était le bon temps.

Sur le chemin du retour, il plongea dans ses pensées. Cela ne faisait pas si longtemps qu’il avait rencontré Amichan et Darkblack. Il se demandait toujours pourquoi il les avait rejoints. Il se rappela que c’était pour cette fameuse guilde prometteuse : l’Otak’n’darkness. Il ne savait pas ce que signifiait encore Otak mais il avait trouvé le nom vraiment cool. Finalement… Que faisait-il là ? Probablement parce qu’ils étaient tous mauvais. Oui, cela devait être ça.

Une fois de retour, il envoya un regard emplit de haine vers l’elfe qui était encore en train de se rétablir. Il prépara la nourriture pendant qu’Amichan avait disparu dans son havre-sac et que Dark écoutait de la « Sad Trap » avec ses écouteurs, dans une posture totalement edgy. Il était en pleine phase de méditation et même Novel respectait ce moment.
Lors de la préparation de la viande, la solitude ambiante l’aida à partir dans des divagations où il imagina que l’elfe était en fait un homme otaku qui faisait du cosplay et qui s’était fait chopper par ces loups, énervés de sa parodie, alors qu’il était en route vers Akihabarira. La capital du cosplay et ville natale d’Amichan. Il rigola en pensa à cela, balayant ces idées farfelus du bras.
Après avoir préparé la viande, il rejoignit d’un bond le fond des gorges et nettoya son katana dans l’eau transparente. Après cela, il escalada en quelques secondes la falaise pour se rappeler qu’il devait aller chercher du bois pour alimenter le feu et trouver une broche pour faire tourner la viande. Il remit son kimono et partit dans la forêt. Soudain, alors qu’il marchait encore. Il se demanda s’il n’y avait pas un risque d’une nouvelle attaque. Non, parce que c’était bizarre quand même. C’est vrai, pourquoi elle se serait fait attaquer ? Puis il se dit que Dark se chargera de la défendre au cas où puis il continua sa marche.

Cinq heure plus tard, le soleil commençait à peine de descendre dans le ciel lorsqu’ils étaient tous réunit autour de la viande grillé, l’elfe toujours inconsciente. La viande était vraiment bonne et ça, ça mettait Amichan de bonne humeur. Cependant, plus la bonne humeur d’Amichan se déployait, plus Novel imaginait de scénario morbides, voyant Amichan mourir des manières les plus horribles. En effet, quand Amichan est heureux, il chante des chansons de génériques d’animés. Et ce n’était pas au gout de tout le monde.
Tout à coup, une voix fluette surgit.
-Serait-ce le… générique de… Lucky Star ?...
Novel et Amichan se retournèrent de surprise et virent l’elfe à moitié redressé, les regardant tous les deux. Elle semblait émerveillée. Novel comprit que le pire scénario qu’il avait imaginé, venait de se réaliser. Et il n’allait pas bien. Pas bien du tout.


Contenu sponsorisé

Re: [Fic] C’est dans cette chaude journée d’été que le light Novel rencontra le plus grand des Edglord et l’otaku le plus weeb de sa vie.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum