Faeris : Le Royaume des Duels

Partagez
Aller en bas
avatar
Administrateur
Administrateur
Messages : 185
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

[Roman] En Terre d'Ilurëly

le Mer 5 Juil - 10:31
Voila le "roman", si on peux appeler ça comme ça ^^, que je suis en train d’écrire. C'est un roman de Medieval Fantaisy sur le thème D&D, j’espère que ça vous plaira. Sur ce premier post, je mettrai les histoires de mes personnages, s'ils en ont une, et vous préviendrais quand je mettrai a jour.
Bonne lecture Very Happy

Personnage
Spoiler:

Ariicia Finacielal
Spoiler:

Ariicia Finacielal, fille d'Amilia et Keïlann, est une jeune elfe originaire du village d'Arfowin. Déjà toute petite, la magie la fascinait, c'est pourquoi dès qu'elle eu l'âge (10 ans), elle entra dans l'école de magie de son village. L'élève très appliqué qu'elle était lui fit vite atteindre le sommet de sa promotion. Cette réussite lui créa rapidement une belle réputation dans son village ce qui rendit ses parent encore plus fièrs d'elle. Cela lui valu aussi un surnom des autre villageois, "L'ange Magicienne". Ce surnom lui allait à la perfection parce que lors ce qu'elle lançait ses sort, ses long cheveux blonds flottaient derrière elle et ses yeux bleu violacés scintillaient.

En grandissant, sa réputation augmenta en même temps que sa puissance ainsi que sa beauté. Lorsqu'elle eu fini ses études, elle alla trouver Arlänn, le grand mage de son village, pour lui demander de l'accepter comme apprentie, ce qu'il fit sans problème. C'est donc a l'âge de 15 ans qu'elle devint l'apprentie d'Arlänn. Pendant les trois année qui suivirent, il apprit à Ariicia à faire circuler ses flux magique en elle pour le concentrer a l'endroit voulu pour une utilisation maximum. Arlänn lui enseigna aussi plusieurs sort magique plus poussé que ceux qu'elle avait apprit a l'école. Une fois tous son savoir transmit, la jeune elfe remercia son maître et parti d'Arfowin pour vivre sa propre vie d’aventurière. Pendant son périple, elle passa d'un groupe d'aventurier a un autre bien qu'elle préférait exécuter certaine mission seul. Malgré cette envie de solitude, elle n'oubliait jamais de faire un détour par son village natal quand son chemin l'y menait. Chaque fois qu'elle rentrait, les habitants faisaient une fête pour son retour. De plus, a chaque passage, elle allais voir ses parent ainsi qu'Arlänn pour lui montrer les progrès qu'elle avait fait.

Quatre ans après son premier départ d'Arfowin, elle se senti assez forte pour passer une étape importante dans la vie d'un aventurier, celle de sa voie parangonique.

Lieux
Spoiler:

Carte du monde:

Capital:

Phortil:




Dernière édition par KazuFang le Dim 16 Juil - 22:31, édité 8 fois


Le Roi des Crocs Flamboyants te salut.

Fang's Road, Activation! Ike Ze!
avatar
Administrateur
Administrateur
Messages : 185
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Roman] En Terre d'Ilurëly

le Mer 5 Juil - 10:32
Chapitre 1: Deux cousines, Une Aventure.

Spoiler:

Quelque part, dans les forêts de Gérandil, se trouve le petit village d'Arfowin. Ce village, principalement peuplé d'Elfes, n'avait rien d'extraordinaire, une mairie, une école, un marché et quelques maisons de bois étaient tout ce qui faisait Arfowin.

-Toc, toc, il y a quelqu'un?
-Oh, c'est toi Eliiria! Entres ma grande, comment vas-tu?
-Super et toi tante Amilia?
-Très bien merci. Quel bon vent t'amène?
-Je venais voir si Ariicia était là, mais on dirait qu'elle n'est pas encore rentrée, dit la jeune elfe deçu.
-Non, elle est encore avec son maître, tu te souviens de lui?
-Oui, comment s'appelle t'il déjà? Arklan? Alran?
-Tu y es presque, c'est Arlänn. Tu n'a qu'à aller chez lui et attendre qu'Ariicia n'en sorte, comme ca, j'aurai le temps de préparer le repas pour une personne de plus.
-Superbe idée tata, à tout à l'heure!

Eliiria partit tranquillement de chez sa cousine pour aller à la cabane du maitre de magie d'Ariicia, situé non loin d'Arfowin. Après une dizaine de minutes de marche, l'elfe commençait à apercevoir la cabane du vieux sage. C'était une petite chaumière de bois, au toit fait de vegetations, qui paraissait incruster dans les arbres alentours. En s'approchant, elle vit la porte s'ouvrir et reconnut sa cousine et se mit à courir dans sa direction en l'appelant:
-Ariicia! Ariicia! j'arrive!

En arrivant prêt de la porte, elle entendit Ariicia parler avec son maître:
-Je vous remercie encore de me transmettre votre savoir, je sais que peu d'elfes se lancent dans la maîtrise des arcanes et que cela n'est pas inné chez nous mais grâce à vous, je contrôle de mieux en mieux mes pouvoirs.
-Je t'en prie Ariicia, c'est normal pour une vielle branche comme moi d'aider la nouvelle génération. Maintenant il va te falloir trouver ta voie  pour devenir encore plus forte.
-C'est ce que j'avais l'intention de faire, vous savez bien que c'est mon rêve de devenir la plus grande magicienne de ces temps. Encore merci pour tout et à bientôt maitre.
-À bientôt ma petite, et puisse Corellon t'aider dans ta quête.

Ariicia tourna les talons, pendant que son maitre fermait la porte, et dit à sa cousine:
-Franchement Eliiria, tu sais très bien qu'il faut respecter le calme aux alentours de la cabane de maître Arlänn, non? Alors pourquoi criais- tu ainsi?
-Désole Ariicia, mais j'étais tellement contente de te voir, ça fait si longtemps.
-Oui tu as raison cela fait trop longtemps même, et je suis très heureuse de te revoir aussi, dit Ariicia avec un grand sourire en prenant sa cousine dans ses bras.
-Tante Amilia est en train de préparer le repas, rentrons pour manger ce qu'elle va nous avoir préparés, je suis sûr  que c'est toujours aussi bon.
-Ha ça oui, et a tu vu mon père?
-Non, oncle Keïlann n'était pas là quand je suis passée.
-Il sera surement là à notre retour, allons-y.

En chemin Eliiria demanda à sa cousine si elle pouvait lui montrer quelques sorts qu'elle avait  appris, ce à  quoi Ariicia répondit qu'elle le ferait à leur retour, après le repas.
De retour à Arfowin, les deux cousines se rendirent directement chez Ariicia où les attendaient Amilia et Keïlann.
-Ha vous revoilà les filles, dit le père d'Ariicia.
-Oui père, Eliiria est venue me chercher chez maître Arlänn.
-Je sais ta mère me l’a dit, allons manger, j'ai une faim de loup.
-Oui tu as raison, repris Amilia, Allons manger tant que c'est chaud.
-Super, que nous as tu préparés de bon tata?
-Tu verras c'est une surprise, rigola la mère.

Tous passèrent à table autour de la surprise d'Amilia qui n'était autre qu'un délicieux sauté de lapin, Ariicia raconta son entrainement du jour avec son maitre, montra deux-trois tours  d'illusion, comme changer la couleur des verres de la table ou faire jaillir des crépitements électriques de sa main, à sa cousine, qui écarquilla les yeux à chaque petit crépitement, puis ce fut au tour d'Eliiria de donner des nouvelles de ses parents et de ce qui lui arrivait dans sa vie en ce moment. Au moment de servir le dessert, Ariicia reprit la parole:

-Mère, Père, j'ai pris une décision. Cela fait plusieurs mois que j'y pense et mes derniers entraînement m'ont décidé. Je vais partir pour devenir une magicienne encore plus puissante. Ne vous en faites pas, je ferai attention à moi et reviendrai souvent vous voir, annonça Ariicia la voix tremblante.
Les parents de la jeune elfe échangèrent un regard entendu et Keïlann s'exprima:
-Alors c'est décidé? Ne t'en fais pas ma fille, avec ta mère nous savions que tôt ou tard tu allais vouloir prendre ton envol pour t'entrainer. Faire cela dans le village, c'est bien, mais allez là où tu le souhaites pour devenir meilleure, c'est mieux, acquiesça Keïlann avec un sourire avant de reprendre, D'ailleurs, d'ou compte tu commencer?
-Je pensais partir pour Phortil, la capital me semble être le meilleur endroit pour trouver une quête à accomplir.
-Très bonne idée ma puce, et tant que tu ne nous oublies pas et nous revient de temps à autre, c'est le principal. Et puis tu seras toujours notre fille, que tu sois sous notre toit où à l'aventure, enchaina Amilia.
-Merci, ho merci. Promis je ne vous décevrai pas, vous serez fières de moi quand je reviendrai" dit Ariicia, des larmes de joies aux coins des yeux.
-Le jour où tu reviendras, Arfowin sera en joie au retour de son Ange Magicienne et nous ferons tous une grande fête ton honneur.
-Ce sera super, j'en suis certaine père. Je vais aller préparer mes affaires afin de partir au plus vite.

Ariicia quitta la table et partit dans sa chambre préparer son sac de l'aventurière. Elle prit son grimoire, cadeau qu'Arlänn lui avait fait à ses débuts, une corde, un silex et une amorce. Elle pris aussi sa petit sacoche de ceinture. Ariicia prépara aussi son Focaliseur de magie, qui ressemblait à si méprendre à un vulgaire morceau de bois trouvé dans les forêts alentour. Pendant qu'elle préparait ses affaires, Eliiria arriva devant sa chambre et entra.
-Alors comme ça tu pars? demanda t'elle.
-Oui, c'est de cela que je parlais avec maître Arlänn quand tu es arrivée. répondit Ariicia.
-Est-ce que je peux t'accompagner? demanda Eliiria à mi-voix.
"Qu'à tu dis? interrogea Ariicia.
-Non rien laisse tomber.
-Si dis-moi cousine, tu sais bien que j'ai toujours été là pour toi.
-Je voulais savoir si cela te dérangerait si... si je t'accompagnais dans ton aventure?
-Bien sûr que non, ce serait génial même, les deux cousines aventurières à la conquête du monde, dit Ariicia pleine d'entrain.
-C'est super, j'avais peur que tu ne veuilles pas de moi. Je vais vite aller prévenir mes parents et je reviendrai pour que l'on puisse partir.
-Pas de souci, passe le bonjour à tante Zelin et oncle Vordal.
-Je n'y manquerai pas. dit Eliiria en partant.

Ariicia termina de faire son sac, puis elle descendit dans le salon où sa mère et son père, un arc à la main, l'attendaient. Amilia s'avança et tendit un petit chiffon à sa fille.
-Tiens, voici quelques provisions à emmener avec toi. Il y en a aussi pour Eliiria car si j'ai bien compris elle t'accompagne.
-C'est ça, elle m’a demandé si elle pouvait venir et j'ai accepté, une aventure avec sa cousine, on en fait pas tous les jours, répondit Ariicia avec un petit sourire.

Keïlann s'avança à son tour:
-Ma fille, je te donne mon arc, j'espère qu'il te sera utile et qu'il te portera chance. Je sais que ce n'est pas un objet arcanique ni même un artéfact magique, mais au moins, tu auras toujours l'impression que je suis avec toi. Voici aussi quelque flèches.
-Père c'est trop, je ne sais pas quoi dire. J'en ferai le meilleur usage possible et peu importe qu'il ne soit pas magique, ça me touche et j'en prendrai grand soin.

Ariicia intercala son bâton, tête en bas, entre son dos et son sac et mit l'arc de son père en bandoulière. Quelque instant plus tard, Eliiria revint et les filles commencèrent a partir. Ariicia serra une dernière fois ses parents dans ses bras avant de partir et leurs dit:
-Vous serez fière de moi, vous verrez! cria t'elle.
-Ne t'en fais pas, nous avons été et serons toujours fiers de toi! lui répondirent ses parents, Faites attention à vous et bon voyage.
-Et n'oubli pas de nous donner de tes nouvelles, fini Amilia.


Dernière édition par KazuFang le Dim 16 Juil - 22:26, édité 5 fois


Le Roi des Crocs Flamboyants te salut.

Fang's Road, Activation! Ike Ze!
avatar
Administrateur
Administrateur
Messages : 185
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Roman] En Terre d'Ilurëly

le Mer 5 Juil - 10:32
Chapitre 2: Une révélation inattendue

Spoiler:

C'est ainsi qu'Ariicia, grande elfe aux longs cheveux blonds et aux yeux bleus violacés, vêtue d'une tunique en tissus vert, cuir brun et piécette de métal avec dans son dos un long bâton de bois, qui lui servait à utiliser ses sort, et l'arc de son père et Eliiria, une elfe une peu plus petite que sa cousine, à la peau typée, aux yeux gris et cheveux mi-longs verts, portant une armure de cuir verte, partirent pour Phortil, la capitale de Gérandil, qui se trouve à 3 jours de marche.
-Alors Eliiria, dans quoi t'es-tu lancée? Tu n'en as pas parlé à la maison, demanda Ariicia.
-Et bas, comme tu sais je me suis pas lancée dans les arts arcaniques comme toi, répondit Eliiria en essayant d'éviter la question.
-Je le sais bien, et cela paraît normal puisque les elfes ne se tournent que très rarement vers la magie. Tu t'es lancée dans une discipline martiale?
-Même pas, je me suis lancée dans une voie primale.
-Ha oui, et qu'a tu décidé de devenir? Limière? Shaman? continua de questionner Ariicia.
-Ni l'un, ni l'autre, je suis devenue une Druide.
-Druide? Il y a longtemps que je n'avais pas entendu parler d'un elfe qui devient Druide. Excuse mon étonnement mais ça fait bizarre.
-Et toi? Une elfe Magicienne c'est pas bizarre peu être? lança Eliiria avec un petit sourire.
-Oui, tu as raison. Notre famille est bien gâtée entre une Magicienne et une Druide, dit Ariicia en rigolant. Et qu'en on dit tes parents?
-Ho tu sais, ils auraient préféré que je me tourne vers quelque chose de plus martial mais ils ont accepté mon choix. Ils ne me soutiennent pas comme tes parents te soutiennent mais ils ne sont pas trop réfractaires à mon choix.
-Moi je suis sûr que tu deviendras une grande Druide, on a la réussite dans le sang dans la famille.
-Tiens, tiens, qu'avons nous là? dit une voix dans leurs dos.
-On dirait bien deux petites elfes égarées chef, répondit une autre voix.
-Ca sera facile de les dépouiller alors, reprit une troisième voix.
-Qui est là? montrez-vous! ordonna Ariicia en se retournant.

Trois individus sortirent alors des buissons non loin des deux cousines. L'un d'entre eux était petit et trapu, avec une dague en main. Le deuxième était plus grand et athlétique que ces compères avec une cicatrice sur la joue gauche. Il menaçait les filles de son épée large. Et pour finir, le dernier était un peu moins grand que le deuxième et un peu enrobé, jouait à frapper dans une de ses mains avec sa masse.
-On va faire simple les filles, dit l'homme de taille moyenne, Je suis Erlon et je suis juste là pour vous dérober tous vos biens à savoir or, arme et pourquoi pas vêtements. Si vous nous donnez cela sans geste brusque, tout se passera bien et vous pourrez reprendre vos activités comme si de rien n'était. Sinon, on va être obligé de vous faire mal et on n'aime pas faire mal aux femmes. Vous voyez, nous sommes, presque, des gentlemans, dit il avec un sourire carnassier.
-Pour qui tu nous prends, tu n'es qu'un petit voleur sans honneur, dit Eliiria en lui tirant la langue.
-Quel dommage, je prends ça pour un refus d'obtempérer. Grel, Fresk, prenez leurs tous ce que vous pourrez, exigea t-il en claquant des doigts à l'attention de ses comparses.
-Avec plaisir, chef, répondirent les deux autres.

Grel et Fresk commençaient à s'approcher, armes en avant, des cousines quand Eliiria dit à Ariicia:
-Tu as confiance en moi cousine?
-Bien sûr, répondit Ariicia.
-Alors n'interviens que si je suis en détresse. Tu vas comprendre pourquoi j'ai choisi la voie des Druides et celle des Dieux Primordiaux.

À ses mots, les jambes de l'elfe devinrent des pattes de félidé sombres, puis ce fut au tour du corps de se couvrir de poil noir, des bras et pour finir, de la tête. Les voleurs n'avaient plus devant eux une elfe mais une panthère noire. A peine la transformation terminée, la bête bondit en direction du malfrat à l'épée, qu'elle désarma d'un coup de croc, suivit d'un autre coup de tête qui envoya l'homme à terre. Fresk voyant son compagnon se faire attaquer, par l'elfe devenue animal, saisi à sa ceinture trois couteaux fins et les lança les uns après les autres sur Eliiria. Le premier ratât l'elfe et se fichât dans un arbre, le deuxième fut dévié par Eliiria d'un coup de pâtes, mais dans cette action, elle ne put éviter la troisième lame qui vint se ficher dans son flan, ce qui la mis au tapis. Erlon voyant ça, courut masse en l'air, avec l'envi d'assommer Eliiria déjà incommodé du couteau qu'elle venait de recevoir. En voyant cela Ariicia s'écria:
-Eliiria attention!

La magicienne empoignât alors son bâton et tendit la main droite vers les agresseurs. Alors qu'elle faisait appel à sa magie, ses cheveux se mirent à flotter derrière elle et ses yeux à luirent. Instantanément, des crépitements jaillirent de sa main tendue, puis un éclair heurta Fresk et ricocha pour trouver Erlon et le frapper à son tour. Les deux voleurs voltigèrent chacun d'un coté et se retrouvèrent inconscient. Ariicia baissa sa main et se précipita vers sa cousine en criant son nom. Elle arriva auprès de l'animal et la prit dans ses bras, et elle vit Eliiria reprendre sa forme humanoïde.
-Est ce que ca va? demanda Ariicia à sa cousine.
-Ça va, ne t'en fait pas, une petite coupure de rien, lui assura Eliiria en enlevant le couteau de son armure, Alors le spectacle t'a plu?
-C'était hallucinant, même avec toute la magie que j'ai déjà vue et les écrits sur les Druides que j'ai lu, je ne m'attendais pas à ce que cela se passe comme ça.
-Ta magie est pas mal non plus. Et maintenant je comprends mieux pourquoi les villageois d'Arfowin t'appellent l'Ange Magicienne. Ce surnom te va très bien, dit Eliiria en se levant.
-Merci, répondit la Magicienne en se relevant à son tour, Bon, maintenant qu'est ce qu'on fait de ces trois brigants?
-Attachons-les pour commencer.

Ariicia sorti la corde de son sac et pendant que les cousines s'exécutaient, elles entendirent un hennissement. Leurs regards se croisèrent et décidèrent de chercher l'origine du bruit. Elles trouvèrent rapidement les chevaux, harnaché à une charrette non loin de là.
-Ça tombe bien, nous arriverons plus vite à la capital et nous pourrons emmener nos trois "amis" avec nous, dit Eliiria.
-Oui tu as raison, repris Ariicia, mais vu le poids de ses gars et le fait qu'ils soient attachés ensemble, on va avoir du mal à les mettre à l'arrière de la charrette.
-T'en fais pas j'ai la solution dit la Druide en se transformant à nouveau en animal.

Cette fois-ci, elle prit l'apparence d'un ours brun, alla vers les trois voleurs puis les porta tous d'un coup et les posa dans leur nouveau moyen de transport. À ce moment, Grel ouvrit les yeux et vit un ours juste devant lui, à peine eut-il le temps de crier qu'Eliiria rugit, prit de peur, il perdit de nouveau connaissance. Les cousines s'installèrent à l'avant de la charrette et partirent en direction de Phortil.



Dernière édition par KazuFang le Mar 11 Juil - 22:10, édité 2 fois


Le Roi des Crocs Flamboyants te salut.

Fang's Road, Activation! Ike Ze!
avatar
Administrateur
Administrateur
Messages : 185
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Roman] En Terre d'Ilurëly

le Mer 5 Juil - 10:33
Chapitre 3: La Buche Verte

Spoiler:

Grâce à la charrette empruntée aux voleurs, les filles arrivèrent en un jour, au lieu de deux, à Phortil. Au bas de des grandes portes Sud-est, trois gardes, tous vêtus d'une armure de cuirs et une lance à la main, se tenaient debout. En voyant les cousines, l'un d'entre eux s'avança vers elle:
-Halte! Qu'est-ce qui vous amène à Phortil? leurs demanda le garde.
-Bonsoir, nous venons livrer ces trois gredins qui nous ont attaquées sur la route et nous voulons aussi nous reposer dans une de vos tavernes, répondit Ariicia.
-Hahahaha, ria le garde qui se retournait vers ses collègues, Elles disent avoir arrêté ces trois voleurs seules.

Les deux gardes qui n'avaient pas bougé se mirent à rire à leur tour quand soudain, Ariicia empoigna son bâton et alluma une flamme devant les gardes. Ces derniers eurent un mouvement de recul, puis ils regardèrent Ariicia, qui était maintenant à côté de la charrette, accompagné d'une panthère noire.
-Qu'est-ce que c'est? cria un garde, Attention jeune fille, une bête sauvage à coté de toi!
-Une bête sauvage? où ça? fit Ariicia en faisant mine de la chercher.
-Mais là à tes pieds greluche.
La Magicienne regarda alors sa cousine et lui caressa le cou en lui disant:
-Ho c'est toi qu'ils appellent bête sauvage? mais que tu es si mignonne, allez, attaque-les.

À cet instant, sous les yeux des gardes, bondit soudain la panthère, et alors qu'elle se jetait vers eux en feulant, toutes griffes et crocs dehors, ils furent abasourdis de constater que c'était une elfe qui se tenait finalement devant eux, les yeux ébahis des gardes qui étaient tombé au sol.
-La prochaine fois, ne sous estimer pas deux femmes, même si elles vous paraissent faibles, leurs dit la Druide.

Les gardes se relevaient, s'excusèrent et prirent les voleurs avec eux. L'un des lanciers se retourna et dit aux elfes:
-Vous pouvez entrer, mais vous devez vous présenter à la Reine Alina Tyrs, et même si vous savez vous défendre, faites attention à vous.
-Merci, répondirent les cousines ensemble avant d'entrer dans la ville.


Phortil était une très belle ville, tous les bâtiments étaient construits principalement de bois, des sculptures et gravure d'animaux, personne ou l'écusson de la ville était visible sur les poutres externes de soutien. Tout de suite, à leurs droites, se trouvait en camp d'entrainement pour épéiste, lancier et piquier, tout ce qu'il fallait pour des classes martiales De l'autre côté se tenait le marché principal, où encore quelque marchant vendaient leurs derniers articles. En avançant, les filles se retrouvèrent devant une fontaine en forme de buche de bois, comme l'écusson de Phortil. Juste derrière, se trouvait le château de la ville, La Buche Verte, c'est là que les cousines se rendaient. En arrivant devant, elles demandaient au garde audience auprès de la Reine pour se présenter. Le garde ouvrit la porte et les accompagna jusqu'au-devant du trône et leur demanda d'attendre quelques instants. Pendant cette attente, Ariicia et Eliiria regardèrent l'intérieur de ce château. De longs drapeaux, aux couleurs de Phortil, tombaient ca et là, une grande table, avec une vaisselle en argenterie, était en train d'être dressée par les gens du château. Quant au trône, il était fait de bois, juste un peu plus grand qu'un homme assis et les accoudoirs, qui paraissaient taillé grossièrement, n'étaient autre que deux buches. Après dix minutes, Alina Tyrs entra dans la salle et se dirigea directement vers son trône. La Reine était une humaine de taille moyenne à la chevelure courte et brune, vêtue d'une longue robe bleue avec des dentelles blanches sur le bas. Elle s'assit et dit:
-Bonsoir mesdemoiselles, alors vous m'avez fait demander audience, me voici. Que puis-je pour vous?
-Bonsoir votre majesté, fit Ariicia en s'inclinant, En arrivant devant les portes extérieures de la ville, un garde nous a dit de nous présenter à vous et nous voilà.
-Bien, voila deux jeunes femmes qui respectent un temps soi peu les coutumes de cette capital, beaucoup d'aventurier ne daigne même pas s'approche de la "Buche Verte". Que nous vaux donc votre visite?
-On est à la recherche d'une aventure pour devenir plus fortes. dit Eliiria.
-Et si nous pouvons rendre service pendant cette quêtes, ce serai encore mieux, reprit Ariicia.
-Une aventure dites-vous? Etes vous sur de pouvoir faire cela toutes seules?
-Vous n'avez qu'à demander à vos gardes, ils l'ont appris à leurs dépens, après  nous avoir rabaissé lorsque nous sommes arrivé, répondit la Druide.
-C'est donc vous les deux personnes qui ont mis mes gardes en "déroute"? lança la reine avec un petit sourire, Dans ce cas je pense qu'effectivement vous pouvez prendre part à une aventure, malheureusement je n'ai rien à vous proposer, même pas un campement de voleurs ou d'escrocs à défaire. Essayer donc d'allez voir les aubergistes de la ville.
-Ce n'est rien, nous allons voir les auberges et nous renseigner si personne n'aurait besoin de notre aide. Merci pour cette audience et bonne fin de soirée Reine Alina, salua Ariicia.
-Au revoir mesdemoiselles, bonne continuation et puissiez-vous trouver votre aventure.
Les cousines sortirent du château et demandèrent où se trouvaient les auberges de la ville au garde, à l'extérieur de l'enceinte de la Bûche Verte.
-Il y a deux tavernes en ville, vous avez Au bon Feu qui se trouve dans la rue Nord de la ville et le Rat Bavard au Sud-ouest, dit le garde
-Y a-t'il une différence entre ces deux tavernes? demanda Ariicia
-A part que Au Bon Feu est un plus grand, les prix sont plutôt semblables vu que les deux taverniers sont de vieux amis, quant aux fréquentations, vous n'avez pas à vous en faire, les gérants expulsent ceux qui mettent le bordel dans leurs établissements.
-Ok, merci, conclut Eliiria, Alors? où allons-nous cousine?
-Je ne sais pas, j'ai bien envie d'aller dans la plus petite, le Rat Bavard.
-Ça me va, allons-y, j'ai une faim de loup.
-Tu as raison moi aussi.




Dernière édition par KazuFang le Dim 16 Juil - 22:26, édité 2 fois


Le Roi des Crocs Flamboyants te salut.

Fang's Road, Activation! Ike Ze!
avatar
Administrateur
Administrateur
Messages : 185
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Roman] En Terre d'Ilurëly

le Mer 5 Juil - 10:33
Chapitre 4: Une opportunité inespérée

Spoiler:

En arrivant devant la taverne, les filles furent surprises de l'allure de l'établissement. Malgré les dires du garde, elles s'attendaient une bâtisse un peu délabrée ou avec quelques éclats de verres devant, suite à de possibles bagarres dans le bar, mais au lieu de cela, elles virent une devanture bien décorée, avec la statue d'un rat dresser sur ses pattes arrière, la gueule ouverte comme s'il nous proposait d'entrer, ce que les cousine firent. L'intérieur était semblable à l'extérieur, un bar très bien agencé avec une petite statue de rat sur le bord, une demi-douzaine de tables étaient disposées dans la pièce, à l'opposé du bar, une grande cheminée se trouvait au fond de la salle, dans laquelle brûlait une bûche qui rendait la pièce chaleureuse, et pour décorer les murs, des trophées de chasse et des étagères, remplient de babioles, terminait la décoration. Les personnes assises aux tables étaient bruyantes sans être dérangeantes, des rires, des chants et des verres qui claque sur les tables étaient les seuls bruit de la taverne. Les deux cousines se dirigèrent vers le bar derrière lequel se tenait le serveur. Il était bien portant, pas très grand et avait un rat qui se baladait d'une épaule à l'autre. En voyant les filles, il les interpella de sa voix grave:
-Bonsoir mes demoiselles, qu'est-ce que j'vous sers?
-Que veux-tu boire Eliiria? demanda Ariicia.
-Je sais pas, tu prends quoi toi?
-Je vais prendre une chope de Bleu, vous en avez? questionna la Magicienne en regardant le barman.
-Bien sur!
-Bas je vais prendre comme toi alors, repris Eliiria avec son petit sourire.
-On dit donc deux chope de Bleu? Et voulez vous manger quelque chose avec? questionna le serveur qui écoutait les filles.
-C'est quoi le plat du jour? demanda Eliiria
-Un ragoût de cerf fait par la cuisinière, elle est excellente.
-C'est se qui sens si bon? ça dois être délicieux, s'exclama la Druide
-Et bien oui alors, deux chopes de Bleu, deux plats du jours et nous vous prendrons une chambre double pour la nuit, dit la Magicienne.
-Bien, ça vous fera 16 Pièces d'Or.

Ariicia sorti sa bourse, accroché à sa ceinture, et paya le barman qui leur dit d'aller s'assoir et qu'il amènerait les boissons. Les filles s'assirent à une table et peu de temps après, leur commande arriva.
-Dit Ariicia, c'est quoi du Bleu? j'en ai pris pour te suivre mais je ne sais pas ce que c'est.
-C'est une boisson fruitée à base de myrtille, de mure, de framboise et de pomme avec un peu de bière pour rendre le tout pétillant.
-Tant de fruits, ça ne peux être que bon!
-Bon appétit.

Pendant qu'elles mangeaient, les filles parlaient de tout et rien tout en écoutant les discutions des autres tables pour essayer de trouver une quelconque quête ou aventure à pouvoir rejoindre mais rien. Comme il commençait à se faisait tard, les cousines allèrent vers le bar pour demander leurs chambres et Ariicia en profita pour poser des questions au serveur:
-Excusez-moi, est-ce que vous auriez entendu des ragots, des dires ou même eu vent d'une quête que certains aventuriers n'arriveraient pas à accomplir et qui rechercheraient de l'aide?"
-Ça ne me dit rien, en ce moment, Phrotil est très sécurisé, pas de souci de voleurs ou autres, je suis navré, s'excusa le barman.
-Ce n'est rien, merci quand même.
-Sinon vous n'avez qu'a vous rendre a Brïagd, la capital central, il y a toujours a faire là-bas
-Effectivement, la capital semble être une excellente idée, quand dit tu Eliiria?
-Ça me va, en plus, je n'y ai jamais été.
-Bien, va pour Brïagd, mais demain, il se fait tard nous devrions nous reposer. Pouvons-nous avoir la clé de notre chambre?
-Ouais, sans problème, la voilà. Ah et au faite, demain on sert le p'tit déj jusqu'à 10h, après on commence à préparer les repas."
-Ok bas on viendra petit déjeuné avant alors, fini Eliiria.

Après cette annonce, les filles montèrent se coucher dans la chambre qu'elles avaient louée. La chambre comportait deux lits, une table avec deux chaises et une armoire. La nuit passa sans incident ni problème. Au petit matin, elles descendirent prendre un petit déjeuner, puis partir du Rat Bavard pour retrouver la charrette des voleurs de la veille. Ariicia décida de garder les chevaux et de vendre la charrette pour 25 PO à un marchand. Les cousines enfourchèrent leurs montures et se mirent en chemin pour la grande capitale du centre, Brïagd. Pendant les deux premiers jours, elles traversèrent de magnifiques forêts et une petite montagne qui faisait la frontière entre les pays de Gérandil et Ulgrad. En sortant de la montagne, une petit foret se dressait devant les filles, qui se retrouvèrent dans une petite clairière. Quand soudain, une troupe de 15 hommes, tous de vêtu de longues capes sombres, sortirent des broussaille, fondirent sur les cousines et les encerclèrent.

-Allez les filles c'est la fin pour vous! dit un des hommes.
-Qui êtes-vous? demanda Ariicia sur un ton ferme.
-Après ce que vous avez fait à nos hommes dans la forêt de Phortil, vous allez le payer de vos vies.
-Donc comme nous nous sommes défendu face à vos amis, vous voulez nous tuer? Et bien voyons qui de nous serons les plus rapide!

Mais à peine Ariicia eut fini sa phrase, qu'un carreau se planta dans la patte antérieur de son cheval, ce qui la fit tomber. Dans ce même élan, deux hommes sautèrent de leurs chevaux pour bloquer la Magicienne et lui enlever son focaliseur, le bâton qui lui servait à lancer des sorts. Quant à Eliiria, elle tenta de descendre de sa monture pour se métamorphoser mais un filet lui tomba dessus et l'immobilisa avec son cheval. Tous les assaillants descendirent de leurs chevaux et se mirent à donner des coups de pieds et de poings aux cousines qui ne pouvaient, malheureusement, plus bouger. Même dans cette position, elles essayaient toujours de se battre mais sans succès, Eliiria, coincé sous son filet, se faisait marteler de coups, heureusement qu'elle avait eu le temps de se transformer en crocodile pour mieux encaisser, quant à Ariicia, deux homme la tenaient par les bars et deux autres s'amusaient à lui lancer des coups de poing dans le ventre ou au visage . Au moment où elles pensaient la fin arrivé, une grande ombre ailée fondit vers elles, la Magicienne s'était déjà évanouit et la Druide ne tiendrait plus très longtemps. Elle eut seulement le temps de voir une grande créature sombre, mettre en déroute la quinzaine d'hommes, avant de tomber dans les pommes.


Dernière édition par KazuFang le Dim 23 Juil - 23:25, édité 1 fois


Le Roi des Crocs Flamboyants te salut.

Fang's Road, Activation! Ike Ze!
avatar
Administrateur
Administrateur
Messages : 185
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Roman] En Terre d'Ilurëly

le Mer 5 Juil - 10:33
Chapitre 5: Un gardien écailleux

Spoiler:

Grace à sa dernière transformation, Eliiria n'avait pas subit trop de blessures, quelques ecchymoses sur le dos, les bras et les jambes lui faisait encore mal. Elle entrouvrit les yeux la première et vit la créature ailée de dos qui s'occupait d'un feu de camp. En tournant la tête, elle vit sa cousine encore endormit.
-Ariicia! dit la Druide en essayant de se lever.
-Ne t'en fait pas elle va bien, ne bouge pas trop vite, dit la créature en tournant la tête par dessus son épaule.
-C'est vous qui nous avez sauvé? Qui êtes vous?

La créature se leva et Eliiria pus apercevoir un grand drakéide aux écailles brunes sombres, des yeux rouges dorés et une grande paire d'ailes dans son dos, un peu plus sombres que les écailles de son corps. Il portait une armure d'écailles en métal qui lui protégeait tout le corps sauf son bras droits qui était protégé par un gantelet blanc cassé au contours dorés.
-Je me nomes Der'Lichm, fils de Medrash et Sora, saluât le drakéide.
-Moi c'est Eliiria, fille de Zelin et Vordal. Pourquoi nous avoir aidé? demanda la druide en essayant de se relever.
-Je suis un Paladin de Bahamut, je voue donc ma vie a protéger les personnes en danger ou les faibles.
-En tous cas merci de nous avoir sauvé, je ne sais pas ce que nous serions devenue sans vous.
-Je préfère ne pas l'imaginer, car ces types avaient l'air de vraiment vous en vouloir. Vous savez pourquoi?

Eliiria raconta alors la rencontre avec les trois voleurs et l'altercation avec la troupe d'hommes qui les avaient attaqué.
-Donc c'était de la pur vengeance de leur part, repris le drakéide
-Il s'emblerait. Comment les humains peuvent ils attaqué, sans raison, d'autres personne et dormir tranquillement?"
-La nature des humains les rend cupide, donc dés qu'il y a de l'argent à la clé, ils n'hésitent pas. Chaque race à un point faible, si l'on peut appeler ca comme ca.
-Vous avez raison, j'idéalise peu être trop ce monde.
-Ne vous tracassez pas pour cela, il faut vous reposez pour récupérer. Je veille sur vous et votre amie.
-C'est ma cousine, quand va t'elle se réveiller?
-Elle à pris beaucoup de coups et n'a pas aussi bien encaissé que vous, sous votre forme animal. Je lui est prodigué les soins nécessaire, maintenant il faut attendre. Allons reposez vous s'il vous plait, insista Der'Lichm.
-Bien, je vais essayé, dit Eliiria.

Au petit matin, Eliiria ouvrit les yeux et vit que le Paladin n'était plus la, elle se leva, non sans mal, et alla au prêt de sa cousine. Quand elle s'assit à ses coté, Ariicia ouvrir lentement les yeux.
-Ou sommes nous Eliiria? demande la Magicienne d'une petite voix.
-Dans le campement qu'un drakéide a monté après nous avoir secourut.
-Et ou est il maintenant?
-Je ne sais pas, je lui est parlé hier soir et en me réveillant ce matin, il n'était plus la.
-Aie, mon ventre, je dois être couverte de bleu." dit Ariicia en regardant son ventre.
-Laisse moi regarder, dit Eliiria en soulevant le haut de sa cousine, Non ca va, en tous cas ca va vite disparaître.
-Ah, vous voilà réveillé mesdemoiselles, dit Der'Lichm qui arrivait derrière elle, Je suis allé cherche le déjeuné, voici des baies cueillit dans le bosquet qui est juste derrière.
-Ariicia, je te présente Der'chlim, dit Eliiria voulant faire les présentation.
-C'est Der'Lichm, repris le drakéide en découpant bien les syllabes de son nom.
-Enchanté, merci de nous avoir secouru hier.
-Ce n'est rien, comme j'expliquais a votre cousine hier soir, je suis un Paladin du Dragon de Platine donc je protège qui je peux.
-Le Dragon de Platine, Bahamut?
-Lui même, il est celui qui guide mes pas.

Pendant qu'ils prenaient le déjeuné, Ariicia pris la parole:
-Que faite vous dans le coins Der'Lichm?
-Et bien, étant un héritier d'Arkhosia, la grande cité dentant des drakéides, je cherche à faire resplendir son ancienne grandeur. Et vous, jeunes filles, que faite vous par ici?
-Et bien personnellement, je cherche à améliorer mes compétences de magicienne et pour cela nous cherchons une quête à accomplir. Nous nous rendions à Briagd car nous avons eu vent d'une potentielle aventure qui débuterai la bas, dit Ariicia.
-Et moi je voulais juste partir à l'aventure et comme ma cousine y partait, j'ai décidé de la suivre.
-Brïagd? et d'ou êtes vous partie?
-D'Arfowin, mon village natale, répondit la magicienne.
-Ou se trouve se village?
-A trois jours de Phortil.
-Et bien, c'est un long voyage que vous avez entrepris, je me rendais moi même à Brïagd, mes armes ont besoin d'être amélioré et il n'y à pas meilleur endroit que la capitale pour cela. Peut être pouvons nous finir le voyage ensemble?
-Bien entendu, par contre nous n'avons que deux chevaux.
-Désolé mais vous n'avez plus de chevaux, il se sont enfuient lors que j'ai fait mis en déroute les bandits. Vous m'en voyez vraiment navré.
-Ce n'est rien nous finirons à pied.

C'est ainsi que les cousine accompagné du Drakéide reprirent le route jusque Brïagd. Sur la fin du trajet, ils traversèrent plusieurs plaines et villages. La plus pars du temps, ils montaient le camps pour dormir à la belle étoile, car en cette période, les températures étaient bonnes, même la nuit. Dans le troisième village qu'ils rencontrèrent sur leurs chemins, ils purent acheter de nouveau chevaux en échange de quelque pièce d'or ainsi que la réparation de la charrue d'un paysan du village par Der'Lichm et d'une aide de la part des filles auprès des enfants du village. La fin du voyage se passa dans le calme, les rires et les histoires des elfes et du drakéide.


Dernière édition par KazuFang le Lun 31 Juil - 21:45, édité 1 fois


Le Roi des Crocs Flamboyants te salut.

Fang's Road, Activation! Ike Ze!
avatar
Administrateur
Administrateur
Messages : 185
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Roman] En Terre d'Ilurëly

le Mer 5 Juil - 10:33
Chapitre 6: La Grande Capital

Spoiler:

Malgré la taille de nos compères, les deux elfes, pourtant grandes pour leurs races, se sentirent petites devant la hauteur du mur d'enceinte de Brïagd. Fait de gros bloc de pierre, le rempart de la capital mesure plus de 7m de haut, surmonté d'un chemin de ronde ou l'on pouvait voir des gardes circuler et surveiller les alentours. Les cousines et le drakeide arrivèrent devant les portes Sud-ouest. En approchant de l'entré, ils furent interpellé par un garde que Der'lichm alla voir suivit d'Ariicia et Eliiria.
-Bonjour voyageur, juste une petite minute s'il vous plait, pourquoi venez vous à Brïagd? demanda le garde.
-Bonjour, répondit le drakeide, je suis ici pour faire réparer mes armes et ces jeunes femmes sont la en quête d'aventure.
-Est ce bien cela mesdemoiselles? questionna le garde en regardant les filles.
-C'est exact monsieur, répondit Ariicia.
-Bien, vous pouvez passer, mais faite attention à ne pas mettre le souk dans la ville.
-Merci et bon courage, fini Eliiria.

En entrant dans la capital, les cousines furent impressionné devant les grands bâtiments et les différentes décorations présentes dans la ville. Des fontaines d'une rare beauté, de petits parcs ou se reposait des gens, allongé sous les arbres ou assis sur les bancs, les marchés étaient encore plein de monde vu l'heure qu'il était. Pendant qu'ils déambulaient dans les rues, le paladin brisa le silence qui régnait entre eux:
-Bien, nous voila au bout de notre voyage, qu'est ce que vous diriez si nous allions déjeuner ensemble pour conclure cette petite aventure que nous avons vécu ensemble? proposa Der'lichm.
-C'est une excellente idée, répondit Ariicia.
-Et comment, en plus j'ai super faim, renchérit Eliiria.
-Trouvons une tavernes dans ce cas, dit le drakeide.

La taverne la plus proche de l'entré Sud-ouest de la ville se trouvais au Sud-est et se nommait le "Loup Hurlant" et c'est là-bas que Der'lichm emmena les deux elfes. La devanture de la tavernes était sobre, seul un loup, tête vers le ciel, était gravé dans la porte. les trois aventuriers entrèrent et comme pour l'extérieur, l'intérieur ne montrait aucune fioriture, des tables de bois simples étaient disposé en rang dans l'établissement, à l'opposé des tables, se trouvait le bars ou une femme astiquait les chopes tandis que des personnes assisent au bar discutaient. Au fond de la salle se trouvait un endroits vide de tout meuble avec au mur, une cible accroché et sur un poteau, situé a une dizaine de pas, était planté 2 séries de 5 flèches bleu et rouge. Un voix féminine interpela alors les trois voyageur:
-Bienvenue, installez vous a une table, j'arrive m'occuper de vous dans un instant, dit une jeune femme qui déambulait entre les tables.

Les trois amis s'installèrent à un table et attendirent la jeune femme. Apres quelque minute, elle revint vers eux:
-Bonjour, je m'appelle Lyra, je suis la serveuse ici. Qu'est ce qu'il vous faut?
-Qu'avez vous a nous proposer? demanda Ariicia.
-Et bien, ce matin nous avons reçu une sanglier, avec lequel nous avons fait un ragout, sinon, nous avons de la viande de cerf séché, ou encore du poulet rôti.
-Je vais me laisser tenter par votre ragout dans ce cas.
-Et moi, je vais vous prendre du poulet, s'il vous plait, continua la druide.
-Et donc pour moi, ce sera de la viande de cerf et un poulet.
-Bien, et voulez vous quelque chose à boire avec? si je peux me le permettre je vous conseille notre bière local.
-On se dit trois bières? questionna le drakeide en regardant les cousines.
-Cela me conviens.
-Ouais, moi aussi.
-Parfait, je vais chercher tous ca et je reviens.

Après une courte attente, Lyra ramena les commandes et les trois amis se mirent à manger. Pendant ce repas, un garde entra dans la taverne avec un paquet de feuille dans une main. Après une courte discutions avec le femme du bar, il accrocha 3 papier dans la taverne et en posa quelque une sur le comptoir. Il prit alors la parole:
-Votre attention, la capital cherche des personne prêt à l'aider dans une mission sur les terres de Fremol. Si vous êtes intéressé, veuillez en faire par un moi même maintenant ou a un garde dans l'un de nos postes.

Quelque personne éclatèrent de rire en disant qu'ils préféraient boire un coup plutôt que de partir pour rien. Le garde ne réagit pas à ces parole et attendit quelque minute pour voir si des personnes se levaient pour lui mais rien. Il remercia son auditoire et parti de la taverne. Toujours assis à leurs table, Eliiria regarda Ariicia et lui dit:
-Est ce que ça serai pas une occasion pour nous cousine?
-Effectivement, cela pourrait en effet nous conduire a une bonne aventure. je vais allez chercher un papier, attends, dit Ariicia en se levant.
-Et toi ce te dit? demanda la jeune elfe en regardant Der'lichm.
-Bien, je suis censé être ici pour mes armes et repartir après sur les chemins, je suppose qu'allez vers Fremol est un chemin à prendre donc pourquoi pas.
-Alors, d'après le papier, il se trame quelque chose dans le pays d'à coté mais rien n'est explicitement écrit, peu être que les gardes pourront nous en dire plus, dit Ariicia en s'asseyant avec le tract.
-Ariicia, Der'lichm est d'accords pour nous accompagner, c'est génial non?
-Oui c'est super, ce repas ne sera donc pas le dernier que nous passerons ensemble.
-J'en ai bien peur, ria le Drakeide.
Quand ils eurent fini de manger, ils payèrent leurs repas et se rendirent au poste de garde le plus proche pour demander des information sur cette mystérieuse aventure. Les gardes leurs donnerent un papier afin de pouvoir entre au Palais de la Gardienneet leurs indiquerent aussi le chemin pour s'y rendre, a cote du château du Souverain Kril Fargnol, au centre de la cité. Ces information en poche, les trois compères se dirigèrent vers le palais.


Dernière édition par KazuFang le Sam 16 Sep - 23:47, édité 1 fois


Le Roi des Crocs Flamboyants te salut.

Fang's Road, Activation! Ike Ze!
avatar
Administrateur
Administrateur
Messages : 185
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Roman] En Terre d'Ilurëly

le Mer 5 Juil - 10:34
reservé


Le Roi des Crocs Flamboyants te salut.

Fang's Road, Activation! Ike Ze!
avatar
Administrateur
Administrateur
Messages : 185
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Roman] En Terre d'Ilurëly

le Mer 5 Juil - 10:34
reservé


Le Roi des Crocs Flamboyants te salut.

Fang's Road, Activation! Ike Ze!
avatar
Administrateur
Administrateur
Messages : 185
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Roman] En Terre d'Ilurëly

le Mer 5 Juil - 10:34
reservé


Le Roi des Crocs Flamboyants te salut.

Fang's Road, Activation! Ike Ze!
Contenu sponsorisé

Re: [Roman] En Terre d'Ilurëly

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum