Faeris : Le Royaume des Duels

Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 80
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur

Laura vs hiroki

le Mar 12 Sep - 21:48
Quand despair laura garden de ladd rencontre hope hiroki yamada de rising hope sur Db, voila ce que ca donne :3
Spoiler:

Hiroki: Hello, Lady
Laura: on se connait monsieur? Ou bien es-tu encore un boulet venu me défier?
Hiroki: On m'a dit qu'une beauté trainait par ici, en vous voyant je pense que c'est de vous dont on m'a fait mention.
Laura: vous faites erreur, je n'ai pas de temps à perdre avec ces futilités.
Hiroki: Qu'est-ce qui est futile?
Laura: la beauté et tout ce qui s'y rapporte. Ce ne sont que des illusions qui s'estompent avec le temps comme tant d'autres.
Hiroki: *agite son doigt* je ne parle pas de beauté extérieure, je parle de l'Aura. Une aura d'une couleur mystérieuse et insaisissable.
Laura: Ah, si vous voyez la mienne, elle est d'un noir le plus profond.
Hiroki: C'est ce qui fait sa beauté
Laura: vous êtes un jeune homme bien étrange.
Hiroki: Le noir est la combinaison de toutes les autres couleurs, demoiselle, n'est-ce pas la couleur adéquate dans ce cas?
Laura: Le noir est la couleur qu'il reste quand toutes les autres n'existent plus...
Hiroki: Avez-vous une preuve que le néant est noir?
Laura: Etes- vous poète?
Hiroki: Je peux l'être si on me le demande. Nous pouvons être ce que l'on veut, il suffit de le désirer.
Laura: dans ce cas, vous devriez comprendre que le noir n'est autre que le reflet de mon âme, inexistante.
Hiroki: Il me suffit de regarder la lumière de ce regard pour y voir votre âme. Même si elle n'est pas éclairée par votre aura, elle l'est par les personnes qui vous sont proches, n'est-ce pas?
Laura: une lumière noire, sans teinte, oui, c'est exactement cela. Ceux qui me sont proches ont sombré dans les ténèbres eux aussi.
Hiroki: Vous êtes extrêmement pessimiste, mademoiselle. Si tout est sombre, que faites-vous ici?
Laura: je n'attends plus rien de ce monde corrompu par les désirs humains, j'attends de voir ce monde sombrer, comme il devrait le faire bientôt.
Hiroki: Cela ressemble d'avantage a un caprice venant d'une enfant frustrée qu'a un but véritable.
Laura: ce n'est pas mon caprice mais celui de ceux qui me sont proches, je ne fais que suivre leur ultime volonté.
Hiroki: Vous n'agissez donc pas de votre volonté, c'est triste.
Laura: personne n'agit librement dans ce monde…
Hiroki: Bien au contraire, certaines personnes bravent l'interdit pour leurs convictions, il faut simplement du courage !
Laura: mais réussissent-ils?
Hiroki: pour oser franchir le pas, Réussir ou échouer, Cela leur est égal, mademoiselle. Ils ont eu la liberté et le courage d'essayer.
Laura: ils ont donc de l'espoir...quelle illusion…j'en ai eu, il y a longtemps.
Hiroki: Avez-vous ce courage? Avez-vous déjà essaye de changer le monde par vous-même?
Laura: c'est inutile, le démon m'a montré la véritable nature de ce monde.
Hiroki: Le démon n'est qu'une utopie au parfum d'Illusion, Il est trompeur et manipulateur.
Laura: Peut-être bien, une illusion de plus ou de moins après tout...Mais une personne seule ne peut changer le monde.
Hiroki: Une seule personne peut en convaincre d'autres, mademoiselle.
Laura: seulement si cette dernière est convaincue elle-même.
Hiroki: Pourquoi ne serais-je pas cette personne qui vous persuaderait que l'espoir existe?
Laura: ça serait un miracle qu'une telle personne se présente à moi.
Hiroki: Mais je suis devant vous, mademoiselle !
Laura: cependant...les miracles n'existent pas en ce monde.
Hiroki: Il n'existe que la fatalité, et ce que vous faire en conséquence. J'ai déjà entendu cette phrase d'un jeune homme.
Laura: il n'y a que le destin et la fatalité, exactement.
Laura: Ce jeune homme en question, qu'est-il devenu aujourd'hui?
Hiroki: Ce jeune homme a fini par retrouver espoir, voyez-vous.
Laura: Mais après combien de temps? Et surtout, POUR combien de temps?
Hiroki: Ne pensez-vous pas que le bonheur même de courte durée vaut la peine d'être savouré?
Laura: Un bonheur de courte durée engendrera plus de malheurs qu'une tristesse éternelle. Il n'y a rien de pire que les remords, je parle d'expérience...
Hiroki: Mais il donnera le courage de tenter l'impossible, certes par désespoir, mais par désespoir de retrouver ce bonheur. Les sentiments peuvent donner toute force, comme ils peuvent tout reprendre.
Laura: C'est parce qu'on connait le bonheur qu'on redoute le malheur.
Hiroki: Mais c'est parce que l'on connait le bonheur que l'on ne se laisse pas abattre par le malheur.
Hiroki: Demain est un autre jour
Laura: Qui sait ce que le destin nous réserve...
Hiroki: Apres la pluie vient le beau temps.
Laura: Et après le beau temps, la pluie dans un cycle éternel.
Hiroki: Exactement, tout peut s'arrêter, alors pourquoi se morfondre en attendant que tout s'arrête?
Laura: n'est-ce pas triste? De toujours devoir tout recommencer?
Hiroki: Un recommencement est toujours bénéfique, car vous en ressortirez toujours plus forte, mademoiselle !
Laura: Ou plus faible, à chaque fois que je tombe, je m'écorche, que pensez qu'il restera de moi à la fin de ce chemin?
Hiroki: Mais vous apprenez à mieux supporter la douleur en conséquence ! De vos souffrances, il restera un cœur pur et fort, il suffit de plonger le regard dans le vôtre pour le voir.
Laura: Un regard émeraude, couleur de l'espoir n'est-ce pas?
Hiroki: Vous m'ôtez les mots de la bouche, mademoiselle.
Laura: émeraude pouvant virer au rouge sang a tout moment...
Hiroki: Le rouge n'en est pas moins agréable à regarder.
Laura: ouroboros n'est pas loin, le bleu de l'azur s’en est allé à présent, même la glace la plus pure peut être infectée, vous finirez vous aussi par sombrer.
Hiroki: Vous vous méprenez mademoiselle, une lumière intense me permet de marcher au travers des ombres.
Laura: Connaissez-vous la légende de la barrière de glace mon ami?
Hiroki: Je ne connais que de nom, puissiez-vous me la conter.
Laura: ces braves défenseurs de la planète se sont battus jusqu'à leur dernier souffle pour repousser l'envahisseur le plus immonde : les vers. Mais, dans leur repos éternel, ils ont fini par succomber, lentement mais surement, jusqu'à ce qu'il ne reste que les ténèbres, et à présent, ils errent sans but.
Hiroki: Est-ce ce démon qui vous a conte cela?
Laura: non, ce n'est que la stricte vérité, transmise de générations en générations.
Hiroki: Permettez-moi de vous corriger, mademoiselle, vous ne connaissez pas toute l'histoire. La barrière de glace succomba en effet à l'attaque de ces envahisseurs. En conséquence, elle se retira dans le pays du sud, afin d'y implorer l'aide des habitants de la nature. Cependant, l'avancement des vers était trop intense, si bien que les habitants de chaque pays partirent petit à petit dans un autre, jusqu'à temps qu'ils réalisent leur erreur. Chacun se battait indépendamment, pour son propre intérêt alors que leurs objectifs étaient communs. Chacun travailla main dans la main en conséquence, jusqu'à créer des armes anti envahisseurs, jusqu'à créer l'arme décisive, l'arme finale.
Laura: les allies de la justice?
Hiroki: Exactement.
Laura: j'ai entendu parler, mais ces armes sont inutiles, elles n'avaient aucune mobilité.
Hiroki: Inutiles contre tout envahisseur certes, mais spécialisées pour anéantir les vers. Lorsque l'arme décisive, allie de la justice s'éleva, le roi des vers tomba.
Laura: Mais ce ne fut pas la fin de la guerre, loin de là.
Hiroki: C'est exact.
Laura: comme quoi, une rébellion ne donne qu'un espoir temporaire qui s'effondrera a la première répression.
Hiroki: Mais dans cette seconde guerre, la lumière l'emporta une fois de plus. L'espoir perdure !
Laura: l'espoir perdure, mais comme tout mirage, s'estompe dans l'ombre. Acceptez-vous cela mon ami? Que les guerres recommencent ainsi, éternellement, pour un même objectif?
Hiroki: Si la lumière est en quantité plus importante, c'est l'ombre qui se fera dévorer par l'espoir. Etes-vous prêt à voir cela mademoiselle?
Laura: ne me donnez pas de faux espoirs, quel pléonasme d'ailleurs...
Hiroki: Ces espoirs sont réels! Il suffit de les accepter !
Laura: Et une fois en vous, ils vous briseront de l'intérieur.
Hiroki: Vous pensez donc que pour vous protéger sentimentalement, il suffit de ne croire en aucune chose?
Laura: Voyez-vous autre chose?
Hiroki: Evidemment.
Laura: j'en ai plus qu'assez de souffrir inutilement !
Hiroki: C'est en effet compréhensible, J'ai moi-même souffert du plus profond de moi il y a quelques temps. Et encore maintenant, une part de moi ne peut s'empêcher de souffrir
Laura: et comment vous en êtes-vous sorti?
Hiroki: L'amour mademoiselle, l'amour.
Laura: c'est justement la source de tous mes problèmes...sans amour, il n'y aurait pas de souffrance.
Hiroki: Mais sans souffrance, l'amour existerait-il? N'est-ce pas un équilibre?
Laura: Vous pensez donc qu'un grand malheur doit être compense par un grand bien? La souffrance engendrée par l'amour, le mal, n'est-il pas cependant plus grand que le bien dont il découle?
Hiroki: Le malheur est une peine à endurer qui nous fera apprécier le bonheur à sa juste valeur. Si le malheur n'existait pas, comment pourriez-vous savourer le bonheur?
Laura: je ne le savoure pas, justement. Je l'ai savoure par le passe cependant.
Hiroki: Vous ne vous en donnez pas les moyens, tout est une question d'état d'esprit.
Laura: voilà le problème : si le bonheur n'existait pas, la notion de malheur n'existerait même pas non plus.
Hiroki: Et nous serions des êtres vides dénoués de tout sentiment et d'humanité. Est-ce le genre de personne que vous recherchez?
Laura: les sentiments sont à la bases des maux de l'humanité, mon père l'a compris, lui
Hiroki: Mais ils sont également à la base des plus grandes choses. Encore maintenant, si vous êtes debout à parler devant moi des bienfaits de l'ombre, c'est purement par amour pour votre père ! N'est-ce pas magnifique en soi?
Laura: pour vous, est-ce magnifique de vouloir prolonger un tel rêve simplement par amour?
Hiroki: Ça l'est en effet. Répandre le malheur pour gouter au bonheur d'être chérie, voilà une façon bien singulière d'accéder au bonheur, mais non pas moins justifiable.
Laura: et bien pour moi, ce n'est pas justifiable! Je ne peux accepter ce que je suis en train de faire, cependant, je n'ai pas le choix, par amour pour mon père, n'est-ce pas malheureux?
Hiroki: N'était-ce pas vous qui aviez dit : "Je ne me fais plus d'illusion?" Pourtant vous avez encore l'illusion que répandre le malheur vous rendra votre père.
Laura: je sais qu'il est parti depuis longtemps...je ne sais même pas ce que j'espère en faisant cela.
Hiroki: Vous vous méprenez sur un point. Vous rappelez vous ce que je vous ai dit tout à l'heure? Sur ma façon de me sortir des ombres?
Laura: traverser les ombres sur un pont de lumière?
Hiroki: En effet. Cette lumière, vous ne pouvez la trouver seule. Quelques années plus tôt, je dus tuer ma propre famille, mes deux parents.
Laura: vous avez "du"?
Hiroki: En effet, c'était contre ma volonté. Lorsque je revins a moi, mon frère cadet était en larmes, et m'implorait de le ramener à la maison. C'est la lumière de cet enfant qui m'a poussé à aller au-delà de la noirceur de mon acte. Je dois tenir pour lui, me disais-je. Etes-vous une lumière à laquelle votre père peut se raccrocher, faites-vous le bon choix?
Laura: je ne suis que ténèbres.
Hiroki: Arrivera-t-il à sortir de cette prison en se raccrochant à votre ombre? Vous ne faites qu'assombrir encore plus l'âme de votre père en vous laissant aller dans son ombre.
Laura: une ombre ne peut exister sans lumière...
Hiroki: Pourtant, je sens une infime lumière en votre âme. Quelqu'un dans votre entourage, essayant désespérément de vous ramener à la raison. Ai-je tort?
Laura: vous avez peut-être raison, il y a bien une dernière personne dont la lumière pourrait me sortir de ma prison éternelle, cependant, les ténèbres pourraient très bien l'emporter lui aussi, à tout moment. Il a déjà sombre une fois, il peut recommencer.
Hiroki: Il ne sombrera pas, car vous n'avez pas totalement sombré non plus. Vous n'acceptez pas les ténèbres par envie, mais par résignation. Cette personne n'a besoin qu'une d'une once de courage pour vous ramener à elle.
Laura: que faire d'autre à part se résigner?
Hiroki: Hiroki: Lever la tête et bomber le torse, pour les personnes ne pouvant pas le faire.
Laura: cela sera-t-il suffisant? il y a 10 ans, un homme a tenté la même chose, il s'appelait zone, et a-t-il réussi a changer le monde après sa destruction?
Hiroki: Je vous réponds par une autre question. Il y a des milliers d'années, un Homme s'est laisse corrompre par le mal censé changer sa civilisation. Son pays devint chaos. Il traversa les époques afin s'assouvir la soif du monstre a l'intérieur de son âme. Lorsque les hommes de bien s'unirent, ses projets disparurent en une fraction de secondes. Que restait-il de lui, une fois le mal dissipe? A-t-il vraiment vécu? Est-ce le genre de vie que vous souhaitez?
Laura: mais une fois de plus, l'histoire donne raison au plus grand nombre.
Laura: j'ai également une question pour vous : si le mal était, comme aujourd'hui, dominant, la lumière aurait-elle pu triompher?
Hiroki: Bien sûr. Lorsque dans la nuit toute lumière est éteinte, allumez une bougie dans la pénombre, à elle seule elle éclaire une pièce. Il suffit d'une étincelle pour éclairer l'ombre.
Laura: mais cette lumière est fragile, le moindre souffle peut la faire vaciller. peut-on vraiment mettre ses espoirs en une chose aussi fragile qu'une étincelle?
Hiroki: L'ombre l'est également, puisque la moindre étincelle la pénètre.
Laura: La pénètre, mais ne la détruit pas, la repousse seulement.
Hiroki: La lumière n'est jamais détruite non plus, elle n'est que recouverte par l'ombre.
Laura: la première Etoile n'est-elle pas née des ténèbres?
Hiroki: La première Etoile a perce les ténèbres de par sa lumière.
Laura: et qu'est-elle aujourd'hui?
Hiroki: Elle est éteinte, laissant la chance a d'autres lumières de perdurer.
Laura: exactement, elle est morte. Mais qu'arrivera-t-il une fois que toutes les autres se seront, comme elle, éteintes?
Hiroki: D'autres réapparaitront toujours.
Laura: zone n'était pas de cet avis, lui, le dernier être humain.
Hiroki: Il l'était, mademoiselle. Sinon pourquoi aurait-il pris la peine de se lancer dans une telle opération pour rétablir l'équilibre? Voilà la réponse : parce qu'il avait l'espoir.
Laura: un espoir brise, si bien qu'il a dû remonter dans le temps car rien ne l’attendait au-delà.
Hiroki: En remontant dans le temps, il était encore anime par cet espoir. L'espoir de changer l'histoire. Il n'était qu'un homme, mais il a eu l'audace que vous n'avez pas, pour un si grand projet.
Laura: nul ne sait s'il a réussi.
Hiroki: Alors que vous, ramener un seul homme a la lumière vous semble impossible !
Laura: le futur sera peut-être vide et dévasté, ou bien rempli de joyeux gamins jouant sur des hippopotames roses.
Hiroki: Mais ce futur vous l'aurez décidé, on ne vous l'aura pas imposé ! Votre histoire m'en rappelle une autre…
Laura: le destin, l’Armageddon, a déjà décidé de cela il y a bien longtemps, il s'opposera a tout changement de l'histoire, pour que tout se déroule comme il est écrit.
Hiroki: Mais c'est vous qui essayez de changer la lumière en ombre actuellement.
Laura: Peut-être est-ce parce que le destin en a décidé ainsi.
Hiroki: Alors pourquoi vous n'en décideriez pas autrement, vous?
Laura: nous ne sommes que les pions sur l'échiquier du destin. Un mouvement ne représente rien quand le roi, le destin, peut anéantir cela en un seul tour.
Hiroki: Oh, détrompez-vous, il suffit parfois d'un seul mouvement pour le check mate. Le roi seul est faible si aucun pion ne le défend des attaques ennemies. Il ne peut ni attaquer ni défendre.
Laura: Cependant, pour l'instant, quel roi est le plus faible? Les blancs, ou les noirs? Lumière ou ténèbres? Le roi blanc est cerne de tous les cotes par les points noirs.
Hiroki: Les deux armées sont toujours à armes égales, seulement, l'une se fait toujours plus discrète que l'autre.
Laura: en début de jeu peut-être.
Hiroki: Croyez-vous que toute personne illuminée le clame haut et fort? Il n'y a que vous qui prétendez que l'ombre est salvatrice à voix haute.
Laura: Justement, voilà la faiblesse de la lumière.
Hiroki: Ce n'est pas une faiblesse que de ne pas atteindre le libre arbitre. C'est d'avantage une question de pudeur.
Laura: Si on ne peut même pas défendre ses idées, a quoi bon en avoir? La lumière possède peut être beaucoup de pions, mais ceux-ci sont incapables de la faire triompher.
Hiroki: Défendre ses idées ou les imposer? Voilà la question. Votre père ne fait qu'écraser votre libre arbitre, là où la lumière écoute ses sympathisants.
Laura: des sympathisants qui se taisent.
Hiroki: Que faites-vous actuellement? Vous vous taisez car votre père vous l'ordonne. Eux se taisent par choix.
Laura: n'est-ce pas la même chose?
Hiroki: Pas du tout, car les personnes libres sont celles qui font ce qu'elles veulent par choix et qui les assument. Ce qui n'est pas votre cas mademoiselle !
Laura: J'ai fait des choix il y a longtemps, voyez ou cela m'a mené. J'ai perdu ma mère, mon frère, mes amis, doit on être libre si on ne peut pas assumer sa liberté?
Hiroki: Ce qui n'est triste n'est même pas la perte de vos proches. Ce qui est triste, c'est que vous êtes tellement aveuglée par l'ombre, que vous ne percevez même pas leur lumière. Leur perte est vaine par votre manque de perception.
Laura: Détrompez-vous, leur lumière m'atteint. Elle m'a fait voir que mes choix passes ont été mauvais, qu'à cause de moi, ils ont souffert.
Hiroki: Plutôt que de les assumer, vous avez donc fui. Dans votre fuite, vous faites encore souffrir cette lumière qui tente de vous ramener à la raison.
Laura: Si une pierre vous tombait dessus du haut d'une falaise, que feriez-vous? Attendriez-vous qu'elle vous tombe dessus? Ou bien l'éviteriez-vous?
Hiroki: Dans la panique, je pense que je ne pourrais articuler un mot et me laisserais percuter.
Laura: paralysé par la peur donc ? Où est alors votre libre arbitre?
Hiroki: Mais si un proche était avec moi et était exposé au risque, je me jetterais sur lui pour le sauver, et le serais par la même occasion. Pour ne pas laisser éteindre sa lumière j'ai préservé la mienne.
Laura: Ou bien vous seriez morts tous les deux.
Hiroki: Vous vous méprenez. Comme je vous l'ai dit, l'amour donne bien du courage.
Laura: Et l'amour donne de la souffrance, comme je vous l'ai dit.
Hiroki: L'équilibre après tout.
Laura: L’équilibre, n'est-ce pas contradictoire avec la liberté? Si un bien doit être compense par un mal, ou est la liberté de choisir?
Hiroki: Pas du tout, puisqu'en ce moment même nous perdurons cet équilibre tout en ayant notre choix personnel, le bien contre le mal.
Laura: Mais comme vous le dites, je n'ai pas choisi, l'équilibre est donc rompu. Qu'est-ce qui viendra donc le rétablir?
Hiroki: Vous avez choisi de suivre votre père plutôt que de vous y opposer. Vous êtes seule fautive de votre manque de courage. Vous avez donc choisi l'ombre.
Laura: Se cacher dans l'ombre pour ne pas être aveugle par la lumière, n'est-ce pas ce que tous les hommes font a un moment de leur vie? Certains restent même éternellement dans cette ombre si tentante, mais peu peuvent supporter la lumière intense du soleil.
Hiroki: Seuls les moins courageux s'y prêtent.
Laura: Ou bien ceux ayant perdu tout espoir.
Hiroki: Ce n'est qu'une illusion.
Laura: le courage découle de l'espoir.
Laura: sans espoir, personne n'agirait, pourquoi agir sans but après tout?
Hiroki: Il est très facile de ne rien faire sous prétexte que le passé est noir et qu'il n'y a pas d'espoir. Vous cachez vous même votre manque de courage derrière une fatalité fabriquée. C'est triste de vous voir raisonner ainsi.
Laura: Le destin existe mon ami, même les démons et les dieux le savent, ils n'échappent pas à cette règle eux non plus.
Hiroki: Ce que vous appelez démons et dieux ne sont que chimères. Il n'existe qu'un être qui régit ce monde. Et cet être vous ramène forcement a la lumière.
Laura: Cependant, cet être qui régit ce monde, n'est-il pas le destin?
Hiroki: Ce n'est pas le destin non.
Hiroki: Cet être porte un nom diffère pour différentes personnes.
Laura: Vous êtes libre de ne pas y croire comme vous le dites.
Hiroki: Personnellement, je l'appelle le Créateur. Je ne sais pas qui il est ni à quoi il ressemble. Mais je ressens sa présence au quotidien.
Laura: eh bien pour moi, il porte le nom d’Armageddon, la fatalité s'abattant sur tout être vivant.
Hiroki: Il suffit de regarder le cycle de la nature, pour savoir que tout démarre par la lumière et que tout se finit par elle.
Laura: nous sommes poussière, et nous retournerons a la poussière, comme l'univers est né des ténèbres et retournera aux ténèbres.
Hiroki: Poussière qui s'évaporera dans les cieux. Nous retournons à nos racines, auprès de celui qui nous a créés, bien avant que notre mère nous donne naissance.
Laura: Et après? Est-ce tout?
Hiroki: Il faut le vivre pour le savoir.
Laura: Ou plutôt le mourir...
Hiroki: Non, non, il faut le vivre.
Laura: la vie n'est malheureusement pas un chemin éternel, elle a une fin.
Hiroki: Et c'est ce qui fait son importance. Si tout était éternel, nous ne prendrions pas la peine de vivre.
Laura: si nous étions éternels, nous n'aurions pas tous ces soucis lies a la vie.
Hiroki: Si nous étions éternels, nous ne prendrions la peine de réaliser quelque chose, puisque nous pourrions le remettre au lendemain éternellement.
Laura: mon prof de latin disait la même chose, lui un épicurien, une vie éternelle n'aurait pas de sens. Cependant, la mort n'est-elle pas éternelle elle aussi? Si tel est le cas, pourquoi devons-nous mourir si cela n'a pas de sens?
Hiroki: Elle semble éternelle. Mais ce n'est qu'une question de perspective.
Laura: nul ne peut renaitre et même si nous le pouvions, indéfiniment, cela ne reviendrait-il pas à avoir la vie éternelle?
Hiroki: Je pense que nous revenons indéfiniment c'est vrai. Sous une autre forme, une autre personne.
Laura: la réincarnation…
Hiroki: Avec une mission différente à accomplir à chaque passage.
Laura: Et si nous n'accomplissons pas cette mission?
Hiroki: Nous reviendrions sous une autre forme, mais poursuivant indéfiniment le même but. Chaque renaissance doit être un gain de force et de sagesse.
Laura: mais si tel est le cas, chaque renaissance est également une chance de se laisser sombrer.
Hiroki: En effet. Tout est une question de volonté et de foi.
Laura: N’est-ce pas cruel, que de tenter l'homme à sombrer, encore et encore?
Hiroki: Que serait l'homme sage s’il n'y avait pas des fous auxquels le comparer?
Laura: le sage se croit fou cependant, non, se sait fou, alors que le fou se prend pour un sage.
Hiroki: Ce sont les fous qui tentent sans cesse de faire estomper sa sagesse. Mais de par sa sagesse, le Sage sait qui sont les fous.
Laura: Et sait donc que lui-même est un fou de vouloir accéder a la sagesse?
Hiroki: Un homme sage n'accède pas à la sagesse par bon vouloir, mais par expérience des joies et des peines. L'homme sage découvre qu'il l'est lorsque la sagesse le surprend.
Laura: Mais que fait-il pour que cette sagesse le surprenne? Est-il prédestiné? Ou bien l'acquiert il sans le savoir?
Hiroki: Il l'acquiert sans le savoir, car il a eu le courage de traverser les épreuves bonnes ou mauvaises.
Laura: Mais vous, qui savez que faire pour atteindre cette sagesse, ne pourrez-vous donc jamais l'atteindre?
Hiroki: Je l'atteindrai certainement un jour, mais sans la chercher. Il ne faut pas se persuader d'être clairvoyant pour voir.
Laura: je vois, vous me rappelez fortement quelqu'un vous savez?
Hiroki: Vraiment?
Laura: Un homme ne cherchant rien, excepté le bonheur mais ne faisant rien pour l'atteindre. J'ai cru en ses paroles pendant longtemps, regardez ou cela m'a mené.
Hiroki: Ce malheur n'est qu'une illusion construite pour vous garder prisonnière.
Hiroki: Vous pensez que votre situation n'a rien d'enviable, alors qu'une personne se bat corps et âme pour être auprès de vous ! Et à en voir votre réaction lorsque je fais mention de cette personne vous attendez du plus profond de vous qu'elle vous sauve. Cette relation est bordée par la lumière.
Laura: peut-être, l'espoir est une chose étrange, lorsque nous pensons l'avoir perdu, il apparait, mais lorsque nous le recherchons, il s'évapore.
Hiroki: C'est pour cela qu'il ne faut ni se croire illumine, ni se morfondre dans les ombres, mais simplement vivre.
Laura: Vivre sans soucis en ignorant le monde, c'est cela que vous me conseillez?
Hiroki: Pas du tout, je parle à titre personnel. Vous pouvez vous engager pour ce qu'il vous semble juste. Mais vous n'avez pas besoin de vous prétendre clairvoyante, ou de vous prétendre aveugle pour autant.
Laura: encore le juste milieu...peut-être suivrai je vos conseils un jour.
Hiroki: Le choix ne dépend que de vous.
Laura: Mais pour l'heure, je ne vois personne capable de me sortir de ma prison éternelle.
Hiroki: Ce que je trouve dommage pour être honnête.
Laura: un jour, je trouverai cette lumière, puisque vous avez été capable de la trouver.
Hiroki: Je ne l'ai pas trouvée seul.
Laura: Vraiment?
Hiroki: Je vous l'ai dit, c'est mon frère cadet qui me l'a transmise.
Laura: oh, je parlais de ma propre lumière. Vous avez été capable de percer à travers les ténèbres de mon âme alors que je ne voyais rien moi-même.
Hiroki: C'est une bonne chose de le réaliser. C'est le pas le plus dur à franchir. Que dis-je un bond même !
Laura: Mais je ne peux toujours pas la voir, et on dirait que vous ne pouvez pas m'ouvrir les yeux plus que vous ne l'avez fait.
Hiroki: C'est naturel, je ne suis pas la personne qualifiée pour.
Laura: je ne vois personnellement qu'une personne pouvant le faire...
Hiroki: Vous étiez à sa recherche, avant de rencontrer mon frère cadet n'est-ce pas?
Laura: il me recherchait plus que je ne le cherchais.
Hiroki: Ce "Darksky" dont vous avez fait mention. C'est votre petit ami je présume?
Laura: vous êtes bien direct je trouve!
Hiroki: En effet, j'ai cette habitude. Et pour être honnête, je voulais observer votre réaction a vif.
Laura: il était mon plus proche ami il y a longtemps…
Hiroki: Je vois. Donc ses sentiments étaient discrets. Une jeune fille ayant des réactions aussi honnêtes ne peut être mauvaise.
Laura: Vous parlez bien vite.
Hiroki: Je vous l'ai dit n'est-ce pas? Son combat est votre amour. Et votre réticence, c'est le sien. C'est pour cela que j'ai trouvé votre aura belle lorsque nous nous sommes vus tout à l'heure. Un tel mélange de tristesse et d'amour, c'était à couper le souffle. Je n'avais jamais vu un tel contraste auparavant.
Laura: vous vous y connaissez-vous aussi?
Hiroki: Effectivement, je m'y connais. Vous savez il existe tant de personnes qui essaient de dissimuler l'aura qui se dégagent d'eux que l'on en vient a beaucoup apprécier les personnes qui , comme vous qui laissent leur vraie aura s'exprimer.
Laura: peut-être parce qu'ils ont honte de cette aura?
Hiroki: C'est une possibilité, mais la honte n'est qu'une entrave. La normalité n'est que factice.
Laura: et vous, de quelle couleur est votre aura?
Hiroki: Pouvez-vous essayer de la percevoir par vous-même, mademoiselle?
Laura: cela sera difficile, toute lumière ne me parvient pas. Mais je dirais d'un bleu serin.
Hiroki: Vous n'êtes pas très loin. Vous avez une bonne perception malgré ce que vous en dites.
Laura: ce n'est que la chance du débutant.
Hiroki: Oh ne vous méprenez pas, vous savez, j'ai appris par mon frère cadet, que seules les personnes ayant eu des difficultés sentimentales profondes peuvent percevoir l'aura d’autrui. Il n'a pas cette faculté car il était trop jeune à l'époque où le malheur s'est abattu sur nous. Mais vous comme moi possédons cette faculté, ne sommes-nous pas ressorti plus fort de nos épreuves en conséquence?
Laura: je ne peux savoir, je ne vous connaissais pas à l'époque.
Hiroki: J'étais à peu près comme vous. Lorsque le malheur s'abattit sur moi, je rejetai toute relation que j'avais construite : amis, petite amie, je rejetai tout le monde. Mais cet enfant ne pouvait pas partir, il n'avait plus que moi. Il s'acharna à rester à mes côtés. J'ai mis le temps, mais au final, je n'eus d'autre choix que de me raccrocher à lui. Je ne peux que comprendre votre situation, mademoiselle.
Laura: Et à présent, ou en êtes-vous avec lui?
Hiroki: Nous vivons ensemble, il a gagné en émancipation, il est un peu frivole avec les filles, pas moyen qu'il ne garde une relation stable, je le rappelle à l'ordre mais il n'écoute pas. Mais sa lumière reste intacte.
Laura: Pensez-vous vraiment qu'elle pourra le rester éternellement?
Hiroki: Je l'ignore, c'est pour cela que j'en profite pleinement actuellement.
Laura: profiter de l'instant présent...
Hiroki: Pour ne pas regretter le lendemain.
Laura: J'y penserai, quand il y aura quelque chose dont je pourrai profiter.
Hiroki: Il y a déjà quelque chose.
Laura: vraiment?
Hiroki: Oui.
Laura: je ne repends que le mal, dois-je profiter de ça?
Hiroki: Voyez-vous en ce moment même je profite de votre compagnie en attendant que l'on ne se sépare. Vous ne me transmettez aucun mal, bien au contraire.
Laura: vous êtes bien étrange vous. Qui apprécierait la compagnie d'une personne telle que moi?
Hiroki: Moi je l'apprécie, ce jeune homme effronté également. Il suffit d'ouvrir un peu votre cœur et de tendre la main, pour recevoir une poignée de main chaleureuse. Essayez, vous verrez *il tend la main*
Laura: je ne peux accepter, je risquerai de vous entrainer avec moi.
Hiroki: Vous pouvez m'entrainer au fond, comme je peux vous tirer a la surface. Prenez-vous le risque de remonter? De mon cote, je prends le risque de descendre.*il sourit*
Laura: quel jeune homme étrange vous faites. Et si je vous disais qu'en ce moment même, j'entraine encore une personne dans les ténèbres?
Hiroki: Je vous dirais qu'il ne tient qu'à vous de sauver cette personne.
Laura: impossible, c'est mon devoir...
Hiroki: Vous ne pourrez sauver personne, si vous même êtes égarée. Avez-vous peur de quelqu'un qui vous tend la main?
Laura: J'ai peur que cette personne m'en veuille par la suite pour avoir accepté. N'ayez crainte, cette personne ne retiendra que votre décision finale. Avoir une part de faiblesse n'est pas une mauvaise chose.
Laura: Accepter ses faiblesses est une preuve de force à ce qu'on dit.
Hiroki: Laisser sa faiblesse perdurer au détriment de ceux que l'on aime en est une autre.
Laura: et se croire fort est une faiblesse.
Hiroki: Exactement. Vous voyez, vous pouvez être lucide malgré tout.
Laura: je ne fais qu'énoncer des évidences, même un aveugle le verrait.
Hiroki: En les énonçant, vous les acceptez malgré tout. Quelqu'un ne croyant pas en Dieu ne fera aucune allusion positive à ce dernier.
Laura: Cela me semble logique, oui.
Hiroki: Alors pourquoi ne prendriez-vous pas les choses en main?
Laura: je ne suis pas prête encore. Je ne peux me sortir des ténèbres seule, mais une fois sortie, les choses seront différentes...et je sais à présent que ce jour arrivera bientôt.
Hiroki: Vous acceptez l'éventualité de sortir des ténèbres, c'est une victoire mademoiselle.
Laura: Une victoire, mais la guerre est encore longue jeune homme. Tant que le démon sera là, je ne serai pas en paix avec moi-même.
Hiroki: Ne vous en faites pas. A l'heure actuelle, je suis certain que des allies se préparent afin de venir à votre rescousse. Gardez l'esprit clair et attendant ce jour.
Laura: j'aimerais pouvoir en être aussi sûre que vous...Votre lumière a repoussé les ténèbres aujourd’hui, mais lorsque vous serez parti, je ne sais pas ce qu'il restera.
Hiroki: Alors devrais-je rester en attendant que votre lumière n'arrive?
Laura: vous avez bien mieux à faire je pense, n'attendez pas et vivez comme bon vous semble.
Hiroki: Vous avez bien pris la peine de vous arrêter pour me parler. Aurais-je la chance d'être illumine par votre lumière?
Laura: un jour, peut-être oui, si nous nous retrouvons. Mais cela, seul le destin nous le dira.
Hiroki: Je tacherai de vous retrouver.
Laura: l'espoir?
Hiroki: Exactement.
Laura: espérons ce que ce ne soit pas une illusion cette fois ci...
Hiroki: Je vous garantis que non. Dans exactement trente jours, nous nous reverrons. Et vous serez une autre femme.
Laura: vous êtes bien précis. Soit, dans trente jours, cela peut paraitre une éternité lorsqu'on attend...
Hiroki: Vous aurez de quoi vous occuper en attendant la date fatidique. Ce jeune homme sera la principale cause de votre irritation.
Laura: il l'a toujours été. *rit*
Hiroki: Vous êtes vraiment très jolie, lorsque vous souriez.
Laura: profitez-en, ça n'arrivera pas souvent !
Hiroki: C'est parce que cela n'arrivera pas souvent que j'en profite pleinement. Mais d'ailleurs nous parlons, mais je ne connais même pas votre nom.
Laura: Laura, Laura Garden et vous?
Hiroki: hum...Laura n'est-ce pas? C'est le nom que je vous aurais donne également ..." L'aura". Je suis Hiroki, Yamada Hiroki. Ce qui est paradoxal, c'est que mon prénom signifie "Bonheur Partagé"
Laura: Vous n'avez pas une tête a vous appelez comme ça…
Hiroki: Hahaha on me le dit souvent !*rit*
Laura: mais cependant, cela va bien avec votre personnalité
Hiroki: Votre nom va bien avec votre personnalité également.
Laura: vous avez réellement partage votre bonheur avec moi pendant ces brefs instants.
Hiroki: Vous m'avez également remue de l'intérieur. Mon petit frère serait encore présent, il se serait laisser séduire *rit*
Laura: Malheureusement, je crois qu'il est temps pour moi de partir.
Hiroki: Je vois. Nous nous donnons rendez-vous dans trente jours alors.
Laura: Une lourde tache m'attend encore, certainement la dernière avant la libération selon vous.
Hiroki: Pas selon moi, selon vous ! Je n'ai fait que lire votre cœur. Je n'ai aucun don de voyance.
Laura: lire dans le cœur des gens n'est pas un don de voyance en soi?
Hiroki: Vous avez sans doute raison.
Laura: Bien, ceci est donc un au revoir.*tend la main*
Hiroki: Effectivement, je tacherai de vous ramener un présent à votre retour.
*saisit la main en souriant*
Hiroki : Vous avez finalement fait le pas.
Laura: Mais ne venez pas vous plaindre après !
Laura: *rit de bon cœur*
Hiroki: Je ne regrette jamais mes choix passés, surtout lorsque cela concerne une femme
*rit*
Laura: les regrets sont le pire mal de l'humanité
Hiroki: Je ne peux qu'agréer.
*musique d'ambiance https://www.youtube.com/Watch?V=UqsNNnVjyyA*
Laura: je vous présenterai ce Darksky la prochaine fois que nous nous verrons. Vous devriez vous entendre avec lui
Hiroki: Je vous présenterai mon frère également, cet effronté ne m'a même pas attendu
Laura: Allez vite le rejoindre dans ce cas
Laura: *sourit*
Hiroki: Je le ramènerai de force , rejoignez votre lumière également *sourit à son tour*
Laura: Et vous, ne perdez pas la vôtre.
Hiroki: Que Le Créateur vous garde en sa lumière, mademoiselle.
*se retourne*
Hiroki: Que le bonheur vous tende les bras !
Laura: Au revoir, Hiroki-kun, que la lumière vous garde des ténèbres !
Hiroki: On se reverra, Laura-Chan…
*Marche doucement*
*se retourne*
Hiroki: *crie au loin* On se reverra très vite !
Laura: oui, Yakusoku!
Hiroki: *se retourne et murmure* Quelle belle rencontre...
Laura: Il y a des gens franchement... *sourit légèrement*
Hiroki: CHOTTO MATE REI-KUN !!!!!
Hiroki: ....
Hiroki: ...
Laura: Mais pour l'heure, je dois accomplir la dernière volonté de mon père, c'est...le dernier combat...
Laura: *le vent souffle dans ses cheveux*

avatar
Messages : 1062
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Laura vs hiroki

le Mar 12 Sep - 22:02
Aaaaaah ... encore une lecture à critiquer


avatar
Messages : 80
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Laura vs hiroki

le Mar 12 Sep - 22:11
c'est du live et spontané la, on a pas réfléchi avant de tout écrire donc tu pourras commenter nos talents en dissert et en impro :3
avatar
Messages : 1062
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Laura vs hiroki

le Mar 12 Sep - 22:16
Je lirai ça demain


avatar
Messages : 301
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Laura vs hiroki

le Ven 15 Sep - 4:06
"hello miss a la peau qui glisse tel une réglisse"
me demande pas pourquoi l'intro m'a fait pensé a cela '-'
sinon cool, j'ai bien aimé lire Wink


o/
Contenu sponsorisé

Re: Laura vs hiroki

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum